ZoodoInfo
Burkina Faso : nous sommes en présence d’un cas patent de ‘’commando invisible’’   8 septembre
Version imprimable de cet article Version imprimable


ZOODOINFOS. Le climat sécuritaire ne cesse de se détériorer au Burkina Faso. Les forces obscures sont déchainées et sèment le chaos partout. En ces moments d’incertitudes, la classe politique doit éviter de miner le front social par des confrontations insensées et des manœuvres sordides. Nos turpitudes peuvent coûter très cher à tout le monde. Beaucoup des nôtres ont déjà perdu la vie et c’est suffisamment dangereux pour l’avenir de notre cher Faso. Il y a urgence à calmer les ardeurs pour se soucier d’abord de l’intérêt supérieur du pays, de nos populations prises en otage par l’insécurité.

Peut-être que nous nous trompons mais nous ne croyons point à la théorie d’une occupation djihadiste ou d’une rébellion naissante. Nous sommes en face d’une poignée de subversifs qui se réfugient derrière le couvert du terrorisme. L’Etat islamique est un fumigène pour nous faire philosopher pendant que nos frontières sont écumées par des criminels.

Jusque-là, pas de revendication et aucune fumée idéologique ne se dégage de la forêt. Nous sommes en présence d’un cas patent de ‘’commando invisible’’ qui utilise le harcèlement comme mode d’action. Du déjà entendu dans une conversation téléphonique qui détaillait un plan S... La grande interrogation est de savoir qui se cache derrière la mission, qui nous en veut du mal et qui a intérêt à ce que le Burkina brûle ? Est-ce un outil de pression sociopolitique pour contraindre le pouvoir à négocier avec l’ancien régime ? Est-ce une trouvaille des laborantins pour évoquer la formation d’un gouvernement d’union nationale afin d’apaiser les tensions ? Est-ce un moyen de solliciter la solidarité de la France, puissance militaire colonisatrice qui voit d’un mauvais œil notre rapprochement avec Pékin et Moscou ?

Quand le ver est dans l’avocat, il faut se préparer au pire !

Que Dieu garde sa main sur le Burkina Faso !

Ag Ibrahim Mohamed

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 8 septembre 2018, par Gatondeni

Merci Ag Ibrahim. Ce sont des mercenaires à la solde de Blaise Compaoré et de son clan. Tant que nous n’allons pas demander l’extradition de tous les fugitifs de l’ancien régime, le Burkina n’aura jamais de paix.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Issaka Lingani, entendu pour la publication d’une vidéo (actualisée)
ZOODOONFOS.Issaka Lingani, journaliste et analyste politique a été entendu, ce mardi 18 (...)
Drame : violent accident, deux morts
ZOODACTU.Un accident mortel s’est produit ce vendredi 21 septembre 2018, sur l’Avenue Joseph (...)
Burkina/Putsch manqué : le capitaine Abdoulaye Dao aurait joué un rôle crucial dans la prise du pouvoir
ZOODOINFOS.Absent de Ouagadougou, dès les premières heures du putsch manqué du 16 septembre 2015, (...)
Devant le tribunal : « c’est le jour de mon anniversaire que j’ai appris à fumer le cannabis »
ZOODOACTU.O. M. était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce mardi 18 septembre (...)
Procès putsch 2015 : - je ne peux pas porter un bébé que je n’ai pas conçu
ZOODOACTU. Au deuxième jour de son interrogatoire, le capitaine Abdoulaye, commandant du (...)
Affectation au niveau de l’administration policière : l’UNAPOL demande aux policiers et policières de redoubler de vigilance...
ZOODOACTU. Ceci est un communiqué de l’UNAPOL, au sujet des mouvements dans l’administration . La (...)
Conseil des ministres du 19 septembre 2018 : de vastes nominations
ZOODOINFOS.Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 19 septembre 2018, en (...)
Synthése du conseil des ministres du 19 septembre 2018 :cadrages de la circulation des véhicules poids lourds au centre ville
ZOODOACTU. Le conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 19 septembre 2018, sous la (...)
Devant le tribunal : 5 ans dont 3 ans ferme pour Soumaïla, qui répondait seul à la barre, après évasion de son acolyte
ZOODOACTU.O. Soumaïla est poursuivi pour actes de grand banditisme. Il en répondait des faits ce (...)
Cancer du sein masculin : les signes qui doivent alerter
ZOODOACTU. Le cancer du sein, qui touche chaque année 54 000 femmes en France, peut aussi (...)