ZoodoInfo
Grogne Sociale : le SYNTSHA exige du gouvernement la mise en œuvre de leur protocole  12 juillet
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Le Syndicat des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale(SYNTSHA) a animé une conférence presse ce mercredi 11 juillet 2018 à la Bourse du Travail à Ouagadougou. Cette rencontre a porté sur la question du dialogue avec le gouvernement et le syndicat, et une interpellation du Gouvernement quant à la non-satisfaction de leur plateforme revendicative.

Depuis le protocole d’accord du 13 mars 2017, le SYNTSHA et le Gouvernement sont restés dans un bras de fer interminable. En effet, trois axes faisaient l’objet du protocole. Il s’agissait notamment des conditions de travail, des droits démocratiques et sociaux remis en cause par le gouvernement à travers des actes sectoriels et de la question relative aux carrières et aux rémunérations.
Ce mercredi 11 juillet 2018, faisant le point à la presse, les syndicats ont indiqué clairement que le bilan de la mise en œuvre du fameux protocole est négatif. Pour eux, ce résultat découle de façon évidente du dilatoire dont le gouvernement use constamment pour ne pas respecter sa parole donnée. Pour Pissyamba Ouédraogo , Secrétaire Général du SYNTSHA, le dialogue avec le gouvernement s’est rompu depuis le 6 mars 2016.Depuis lors, le syndicat n’a plus tenu une réunion de concertation avec le gouvernement autour de sa plateforme revendicative, en dépit de ses multiples interpellations et luttes. En rappel, pour se faire entendre, le SYNTSHA avait entamé l’opération « caisse vides » et une grève les 23 et 24 mai 2018. Malgré toutes ces interpellations, soutient Pissyamba Ouédraogo, le Gouvernement qui pourtant prône la trêve et le dialogue social ne fait aucun effort allant dans ce sens. Le SYNTSHA dénonce et condamne l’absence de dialogue franc de la part du gouvernement. Il indique qu’il ne lâchera pas prise et exige purement et simplement la mise en œuvre conséquente du protocole d’accord.

Hermann Guingané

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Mathias Tankoano, êlu président .Aziz Bamogo, VP.
ZOODOINFOS.Le collège des conseillers a élu par consensus, Mathias Tankoano, Avocat, Conseiller (...)
Récit d’une offre de rétribution illégale par un enquêté à un agent de la police municipale
ZOODOACTU.Une fois, sur l’avenue Charles de Gaulle, la police municipale m’a arrêté pour (...)
Aperçu des méthodes de contraception et de leurs conséquences sur la santé
ZOODOACTU.Le langage courant désigne sous le terme « contraception » un certain nombre de (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)