ZoodoInfo
Haut conseil du dialogue social (HCDS) : une doléance des partenaires...  12 mai
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Le ministre de la Fonction publique, du travail et de la Protection sociale, Seyni Ouédraogo et son collègue de la Communication et des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou étaient face à la presse ce vendredi 11 mai 2018 à Ouagadougou.

Ils sont deux ministres à se présenter devant la presse ce vendredi 11 mai 2018. Le premier, le ministre de la Fonction publique, du travail et de la Protection sociale, Seyni Ouédraogo s’est entretenu avec les hommes de médias sur les questions concernant son département. Il s’agit de la création du Haut conseil du dialogue social ; la mise en application de l’assurance maladie universelle ; et de l’organisation des concours. Le second, le ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou est revenu sur les évènements ayant marqué l’actualité nationale ces derniers jours tels que : la délocalisation du conseil des ministres ; l’acquisition de véhicules au profit des membres du gouvernement ; etc.
Il faut rappeler que c’est le jeudi 3 mai 2018, que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré a procédé à l’installation des membres du Haut conseil du dialogue social (HCDS). A travers cette cérémonie, il a donné quitus à l’institution d’exécuter les missions qui lui sont confiées. A en croire le ministre de la Fonction publique, du travail et de la Protection sociale, Seyni Ouédraogo, le HCDS s’inscrit dans une vision tripartite prônée par l’Organisation internationale du travail (OIT). Il explique que l’OIT a pour mission d’élaborer de façon participative, les règles relatives au travail ; et accessoirement régler de façon collective, les conflits sociaux dans le milieu du travail. Il confie que l’Union d’action syndicale (UAS) prenant à son compte les recommandations de l’institution, a réitéré dans son cahier de doléances de 2016, la nécessité de mettre en œuvre le HCDS. Le gouvernement burkinabè prenant appuis sur cette doléance, mais aussi face aux revendications des partenaires sociaux a décidé de porter par décret la création du Haut conseil du dialogue social a-t-il souligné. Le ministre rassure qu’il est opérationnel et qu’il séjourne temporairement dans les locaux du Conseil économique et social (CES) d’où il mène ses missions. Selon le ministre, le HCDS s’inscrit dans la catégorie des institutions administratives indépendantes, et il est rattaché à la présidence du Faso.
Pour ce qui est des concours, Seyni Ouédraogo a confié que cette année, ils sont rythmés par une série d’innovations. Il a relevé la réduction de 39 à 40% des effectifs à entrer dans la fonction publique. Le ministre explique que cette innovation a pour objectif la réduction du train de vie de l’Etat. En sus de cette innovation, le gouvernement envisage délocaliser dans les 13 régions, certains concours notamment ceux qui mobilisent le plus grand nombre de candidats a indiqué le patron de la Fonction publique. Il a ajouté aux innovations, la publication du programme des déroulements du concours de même que l’acquisition d’un matériel informatique pour procéder à la correction des copies.
Relativement à l’assurance maladie universelle, le ministre en charge de la fonction publique a relevé que le processus commence à trouver une opérationnalisation avec le décret pourtant création de la caisse nationale d’assurance maladie. A l’en croire, juridiquement le dispositif est prêt et il ne reste qu’à opérationnaliser la caisse a-t-il soutenu. Il explique que l’assurance aura pour vocation de permettre à 18 millions de Burkinabè de bénéficier d’une couverture maladie assurance.

Edoé MENSAH

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Mathias Tankoano, êlu président .Aziz Bamogo, VP.
ZOODOINFOS.Le collège des conseillers a élu par consensus, Mathias Tankoano, Avocat, Conseiller (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)
Aperçu des méthodes de contraception et de leurs conséquences sur la santé
ZOODOACTU.Le langage courant désigne sous le terme « contraception » un certain nombre de (...)
Récit d’une offre de rétribution illégale par un enquêté à un agent de la police municipale
ZOODOACTU.Une fois, sur l’avenue Charles de Gaulle, la police municipale m’a arrêté pour (...)