Devant le tribunal
Devant le tribunal : deux affaires, l’une combinée dans l’autre, à cause d’une seule personne introuvable…   9 novembre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.K. Moctar et K. Denis ont comparu devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce jeudi 09 novembre 2017 pour répondre de faits de vol et de recel.

K. Moctar est commerçant de ciment et de portes et fenêtres métalliques. Selon sa mise en accusation, il est est coupable de vol d’une motocyclette Crypton au préjudice de Dame Drabo, de deux autres aussi, dont les propriétaires n’ont pas encore été identifiés, et, de recel encore de deux autres.

Il reconnait cependant qu’il a volé la moto Crypton de dame Drabo, et que les deux autres dont on parle dans le procès-verbal (PV) n’est pas sa version. En ce qui concerne le recel des deux autres motos, l’une de marque Vegas et l’autre de marque Force X, il explique que ce sont des motos qui sont venues de Bobo-Dioulasso, selon ceux qui les lui ont envoyées (et qu’il les connait parce qu’ils sont des revendeurs de carburant), pour emprunter de l’argent et se rendre dans des sites d’orpaillage. Il n’avait cependant pas d’argent mais les a conduit chez deux de ses connaissances qui leur ont remis l’argent, soit 200 000 FCFA, par personne, et ont pris les motos comme gage.

Pour le second prévenu, K. Denis, vendeur de céréales, il explique qu’il a loué un local juste à côté d’un certain O. Yacouba, qui vend de la ferraille. Comme il avait chaque fois besoin de louer un tricycle pour livrer les céréales commandées aux clients, il en a parlé à Yacouba, qui lui a dit de patienter parce qu’il a une plantation en Côte D’Ivoire qui doit lui rapporter de l’argent grâce aux investissements, et dès que l’argent viendrait, il allait lui mettre à disposition un tricycle et en location journalière, étant donné que lui aussi peut en avoir besoin pour aller chercher des bouts de fer pour son stock.

Ce n’est aussi que le lendemain du jour que Yacouba a envoyé le tricycle que Denis a été arrêté, car ce tricycle provenait d’un vol, et c’est sieur Yacouba qui en est l’auteur. Outre cela, il se trouve que le jour du vol de la moto Crypton de dame Drabo, et selon les faits, c’est Moctar et Yacouba qui ont fait le coup.

Selon les faits justement, dame Drabo est allée rendre visite à une malade, et a laissé sa moto devant la villa où celle-ci est internée. Elle omet cependant d’ôter la clé, et entre dans la cour. Moctar et Yacouba, qui étaient sur une moto, passent, constatent qu’une moto avec une clé sur le contact est stationnée.
Celui-ci demande à Yacouba de continuer, descend et s’empare de la Crypton de dame Drabo pour s’en aller. C’est grâce aux caméras de surveillance que Moctar a été interpellé, et se retrouve à la barre tout seul, parce que Yacouba a disparu depuis qu’il a appris son interpellation.

Cette histoire entre indirectement donc dans l’affaire de Denis pour recel, mais qui concerne la même personne qu’est Yacouba. Outre cela, Denis explique que la Crypton qui a été emportée de chez lui par la gendarmerie, et dont on l’accuse aussi de recel, est pour son petit-frère qui travaille sur un site d’orpaillage dans le Sud-ouest. Celui-ci n’a pas laissé les papiers de la moto, mais l’engin a été dédouané, même s’il n’y a pas d’immatriculation. Il explique qu’il n’a plus les contacts de celui-ci depuis un bout de temps parce que son téléphone est perdu, donc n’a pas pu le faire joindre par les agents enquêteurs…

Moctar reconnait cependant qu’il n’a volé que la moto de dame Drabo, et que les deux autres, dont il ne sait pas si elles ont été volées ou pas, ont été garanties avec des personnes. Il explique que toutes les motos ont été reprises par la gendarmerie, et son conseil informe que c’est Moctar lui-même qui a appelé les personnes concernées afin qu’ils reviennent restituer les engins. Ce qui a été fait. Le conseil de Moctar explique que sans que les enquêteurs lui demandent, c’est lui-même qui a parlé des deux autres motos qui étaient sous garantie. Ce qui suppose que son client est de bonne foi pour ce qui aura été du déroulement de l’affaire, cela par sa collaboration…

Le procureur du Faso a requis contre lui la peine de prison ferme de 24 mois ET « 3000 000 FCFA d’amende. Quant à Denis, le présumé receleur il requiert 15 mois et 250 000 FCFA ferme. Le délibéré est pour ce 16 novembre 2017.

Claire Lebœuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : plaintes contre les maquis La Garde plus et Dynastie, sis au quartier Paspanga
ZOODOACTU.Les tenanciers des maquis (Bars et restaurants dansants) que sont la Garde Plus et (...)
Devant le tribunal : deux élèves comparaissent pour avoir troublé d’autres écoles lors d’une grève d’enseignants
ZOODOACTU.I. P. Ismaël, élève en classe de troisième (âgé de 19 ans) au Groupe scolaire Sainte (...)
Devant le tribunal : 10 ans de prison, dont 7 ans de sûreté pour Abdoul Fatao...
ZOODOACTU.S. F. Abdoul a comparu devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou ce (...)
Kompienga : des assaillants ouvrent le feu sur un habitant.
ZOODOACTU.Des assaillants ont attaqués ce lundi 15 janvier, aux environs de 18 heures, le (...)
Les forces armées nationales interpellent des individus suspectés d’être en lien avec les groupes armés extrémistes et violents au Nord du pays.
ZOODOACTU.Les opérations de sécurisation réalisées par les unités déployées au Nord du pays pendant (...)
Kôrô Yamyélé dans un petit village au Burkina Faso : à son Excellence Monsieur Donald TRUMP, Président des USA
ZOODOINFOS.Excellence, je suis un fermier (pas comme ceux des USA) dans un petit village du (...)
Création du Haut Conseil pour le Dialogue Social : Bassolma Bazié explique le superflu
ZOODOACTU.Le Bureau du collectif CGT-B a tenu une conférence de presse ce jeudi 18 janvier 2018 (...)
Conseil des ministres du 17 janvier 2018 : le 5è recensement général de la population et de l’habitat sera organisé cette année
ZOODOACTU. Le traditionnel Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 17 janvier 2018 sous la (...)
Elève blessé à Boussé : l’AESO exige la vérité et justice sur cette affaire
ZOODOACTU.Le Jeudi 18 Janvier 2018 une délégation de l’ Association des Elèves du Secondaire de (...)
Putsch déjoué en Guinée équatoriale : enquête sur les dessous de l’« opération Obiang »
ZOODOINTER.Quelles étaient les motivations du commando arrêté pendant la période de Noël ? Après (...)