Devant le tribunal
Devant le tribunal : " j’ai constaté que la moto était garée depuis longtemps "   4 octobre
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. Z. Alassane, âgé de 25 ans, est parkeur dans une des gares de la compagnie de voyage routier STAF de la ville de Ouagadougou. Il est poursuivi pour vol de deux motos (une Sirius et une 135). Son compère, K. Issiaka, lui, est poursuivi pour recel. Tous les deux se sont expliqués devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce mardi 03 octobre 2017, sur les faits.

C’est Issiaka, le receleur, qui a d’abord pris la parole pour expliquer qu’il a connu Alassane dans un kiosque à café que tous deux fréquentent. Par la suite, celui-ci lui demande de lui prêter de l’argent parce qu’il a des problèmes à gérer. Il lui répond qu’il n’en a pas, bien vrai qu’il soit commerçant.

Alassane lui dit alors qu’il a une moto Sirius qu’il va mettre en vente, et lui demande de l’accompagner au Théâtre populaire pour cela. Ils partent à la gare STAF, Alassane sort avec la moto, et ils se rendent pour la vente à l’endroit indiqué. C’est donc sur les lieux qu’ils ont été appréhendés. Il explique qu’il ne savait pas que la moto était volée, car il ne pensait pas que Alassane était capable de tels actes…

Alassane reconnait les faits. Il explique qu’il a soustrait la moto Sirius du parking de STAF, mais pour ce qui est de la moto 135, c’est un de ses amis qui le lui a confié avant de voyager. Les faits sont qu’au sein de la gare STAF, des voyageurs viennent confier leurs engins au parking avant de voyager. Certains peuvent prendre beaucoup de temps, souvent des mois. C’est en constatant que la Sirius était garée depuis longtemps que Alassane a décidé de soustraire la moto pour la vendre. Sauf qu’il a été pris sur les lieux de vente, en compagnie de Issiaka.

Le procureur déplore cet état de faits, car pendant que les honnêtes citoyens pensent avoir mis leur bien en lieu sûr, ce sont les mêmes gardiens qui les volent pour les revendre. Les faits sont suffisamment graves, selon lui. Il ne croit pas non plus à Issiaka, qui dit qu’il n’est pas au courant que l’engin était le fruit d’un vol, et n’exclut pas aussi que ces deux-là ne soient pas à leur premier forfait. Il a requis contre eux la peine de 60 mois de prison ferme. Ils écoperont finalement de 18 mois de prison ferme et de 300 000 FCFA d’amende, après verdict du tribunal…

Claire Lebœuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Dossier du coup d’Etat manqué : Djibrill Bassolé libéré .Des protestations en cours.
ZOODOACTU.Ça semblait être le combat de sa vie. La liberté provisoire obtenue ce mardi 10 octobre (...)
Devant le tribunal : sieur K. Souleymane est coupable de fétichisme et menaces de mort…
ZOODOACTU. K. Souleymane comparaissait ce jeudi 12 octobre devant le Tribunal de grande (...)
Les autorités françaises doivent arrêter François Compaoré
ZOODOACTU..François Compaoré, le propre frère du dictateur Blaise Compaoré chassé par son peuple à (...)
Annoncé positif au VIH du Sida, Eboué donne la vraie version
ZOODOACTU.Malade depuis l’année dernière et déclaré séropositif par les rumeurs tenace, (...)
La mise en liberté provisoire du Général Djibril BASSOLET : la Chambre de Contrôle de l’instruction, s’explique.
ZOODOACTU.Le 10 octobre 2017, la Chambre de Contrôle de l’instruction du Tribunal Militaire de (...)
Devant le tribunal : Boubacar et Diane.Viol ou pas ?
ZOODOACTU. B. Boubacar est menuisier de profession, âgé de 32 ans, célibataire sans enfant. Il a (...)
Devant le tribunal : une affaire de détournement de clients au profit d’une autre société,...
ZOODOACTU. K. Barkié a assigné son employeur, K. Issoufou, au Tribunal du travail ce mardi 10 (...)
Fatma Samoura : "Le Burkina a déposé un recours devant le TAS, je ne peux…"
ZOODOINFOS.Dans une interview exclusive accordée à VOA Afrique, la secrétaire générale de la FIFA (...)
Police nationale : deux réseaux de délinquants mis hors d’état de nuire par le CCP-O et le SRPJ
ZOODOACTU. Le Commissaire central de Police de Ouagadougou (CCP-O), Bonswindé Sankara, et (...)