ZoodoInfo
Kossyam : malaise au sein de la garde présidentielle  7 août 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Le climat au sein du Groupement de Sécurité et de Protection Républicaine (GSPR), l’unité mixte composée de gendarmes et de policiers, qui assure la sécurité du président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, "serait tendu", a annoncé dimanche le syndicat de la police dans un communiqué.

"Il est parvenu à l’Union nationale de la police (UNAPOL, unique syndicat nouvellement créé, ndlr) qu’au Groupement de Sécurité et de Protection Républicaine (GSPR), le climat serait tendu entre les éléments policiers et gendarmes", révèle un communiqué du syndicat.

Le GSPR composé de gendarmes et de policiers a remplacé le régiment de sécurité présidentiel (RSP) dissout par le régime de la transition après son coup d’Etat manqué en septembre 2015.
Pour le syndicat de la police, le climat "délétère" serait le fait d’un responsable de la gendarmerie "qui se serait senti vexé par un assistant de police qui lui aurait tenu tête".

L’officier supérieur de gendarmerie "aurait donné des instructions aux éléments de la gendarmerie en poste à l’entrée de la présidence du Faso, de ne pas y laisser rentrer les éléments de la police", affirme le syndicat de la police qui précise que "la menace a été mise en exécution et le climat s’est davantage détérioré ce samedi".

L’UNAPOL "s’indigne contre cet acte irresponsable" qu’elle qualifie de "prise d’otage de la Présidence", souligne le texte qui rappelle que "c’est malheureusement cette ambiance qui prévaut depuis la création du GSPR".

En outre, l’UNAPOL s’insurge contre cette manière "discriminatoire" d’administrer le Groupement et trouve "lâche et coupable" le silence du Commandement du GSPR, avant d’appeler le président du Faso à avoir plus de regard sur son entourage car de "graves manigances préjudiciables sont ourdies autour de lui".

Ni la présidence, ni la gendarmerie n’a pour le moment réagi à cette sortie médiatique de la police.

Xinhua

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Mathias Tankoano, êlu président .Aziz Bamogo, VP.
ZOODOINFOS.Le collège des conseillers a élu par consensus, Mathias Tankoano, Avocat, Conseiller (...)
Récit d’une offre de rétribution illégale par un enquêté à un agent de la police municipale
ZOODOACTU.Une fois, sur l’avenue Charles de Gaulle, la police municipale m’a arrêté pour (...)
Aperçu des méthodes de contraception et de leurs conséquences sur la santé
ZOODOACTU.Le langage courant désigne sous le terme « contraception » un certain nombre de (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)