ACTUALITE
Plus de 300 de motos brulées dans la commune de Kani Bozon, Bankass : Dana Amassagou menace d’empêcher la tenue du scrutin présidentiel du 29 juillet au pays Dogon  10 juillet
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINTER.Dans un communiqué publié le dimanche 08 juillet, Dana Amassagou a exprimé son mécontentement suite à l’incendie de plus 300 de leurs motos par les militaires maliens et menacent de chasser les représentants de l’Etat au pays Dogon.

La situation sécuritaire au centre du Mali va de mal en pis. Après les peulhs, les tensions deviennent vives entre les chasseurs (Association Dana Amassagou) et les militaires maliens qui ont incendié leurs motos en fin de la semaine dernière. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre l’Association dans son communiqué. « Dana Amassagou informe l’opinion nationale et internationale que suite à l’événement d’hier à Kanou Kombolé lors de son assemblée générale présidée par le chef d’état-major du mouvement, un détachement des militaires maliens est arrivé sur le lieu de rencontre, d’abord ils ont voulu récupérer nos armes, face à notre refus, ils ont incendié nos motos, plus de 300 motos », écrivent-ils dans le communiqué.

Selon Dana Amassagou , suite à leur refus de rendre les armes, les militaires ont ouvert le feu sur eux. Même s’il n’y a pas eu de perte en vie humaine, les dégâts matériels sont élevés car 300 de leurs motos ont été brulées, selon leur communiqué. « Face à cette situation, nous avons décidé de chasser tout représentant de l’Etat dans le Pays Dogon », menacent-ils, avant d’ajouter : « Nous ne voulons plus la présence de l’Etat, ce qui veut dire pas de vote » .

Le groupe auto -défense affirme être déterminé à ramener la paix dans le Pays Dogon

Joint par nos soins, le porte-parole de Dana Amassagou, Marcelin Guénguéré, dénonce avec la dernière rigueur les comportements des militaires face aux chasseurs. « Ce ne sont pas que les motos qui sont brulées. Les militaires ont passé la journée du samedi à tirer sur les les chasseurs qui n’étaient pas en assemblée générale. Ça s’est passé devant nous », laisse-t-il entendre. Marcelin, qui ne décolère pas, a par la suite confirmé le contenu du communiqué dans lequel le groupe d’auto défense empêchera la tenue du scrutin au pays Dogon.

Boureima Guindo

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Mathias Tankoano, êlu président .Aziz Bamogo, VP.
ZOODOINFOS.Le collège des conseillers a élu par consensus, Mathias Tankoano, Avocat, Conseiller (...)
Récit d’une offre de rétribution illégale par un enquêté à un agent de la police municipale
ZOODOACTU.Une fois, sur l’avenue Charles de Gaulle, la police municipale m’a arrêté pour (...)
Aperçu des méthodes de contraception et de leurs conséquences sur la santé
ZOODOACTU.Le langage courant désigne sous le terme « contraception » un certain nombre de (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)