ZoodoInfo
Sénégalais, Maliens, Burkinabé…, vous n’irez plus en Côte d’Ivoire comme avant  9 juillet
Version imprimable de cet article Version imprimable


ZOODOINFOS.Se rendre en Côte d’Ivoire change pour les ressortissants des autres pays de la Cedeao. Désormais la carte d’identité communautaire, instituée récemment, ne suffit plus.

Il faudra présenter un passeport biométrique, un laisser-passer ou un sauf-conduit pour passer les frontières du pays d’Houphouët-Boigny. Le non-respect de ces nouvelles dispositions entrainent une expulsion sans délai du territoire ivoirien.

Sur les raisons de ce changement, Le Quotidien, qui donne l’information, rapporte que « certaines autorités ivoiriennes », interrogées par le journal, invoquent des raisons sécuritaires en ces temps de menace terroriste.

L’une de ces autorités ajoute : « La Côte d’Ivoire n’est pas le premier pays à appliquer une pareille mesure. Depuis bien longtemps, on ne peut entrer à l’aéroport d’Accra, au Ghana, si on n’a qu’une carte d’identité, fusse-t-elle de la Cedeao. Nous n’avons fait que suivre. »

Ces dispositions particulières adoptées dans l’espace communautaire poussent Le Quotidien à se demander « pourquoi un pays comme le Sénégal a jugé bon de dépouiller son Trésor public de 50 milliards de francs Cfa pour passer commande de cartes biométriques dites de la Cedeao, si cette instance ne parvient pas à imposer à tous ses États membres le respect de cet instrument d’intégration sous-régionale ».

Seneweb News

Répondre à cet article

 

Il y a 7 commentaire(s) pour cet article

posté le 8 juillet 2018, par Nobga

Comme c’est déjà consommé, appliquons la même chose chez nous ! Qui n’a pas besoin de qui ? Des ivoiriens affluent actuellement dans nos contrés, quand bien même nous sommes plus pénalisés par notre nombre, ça peut faire mal aussi du côté de la lagune Ébrié.


posté le 9 juillet 2018, par El Pistolero

Appliquons ma même chose au Burkina. Que chacun reste chez lui c’est la nouvelle règle dans ce nouveau monde.


posté le 9 juillet 2018, par Raogo

« La libre circulation des personnes et des biens est la clé de l’intégration. Les
Chefs d’Etat en ont conscience. Pour réussir l’intégration, il va falloir que les
gens se sentent libres de circuler. Vu les pratiques sur le terrain, nous sommes
partis pour une longue bataille »1 ; disait Monsieur Soumaïla CISSE,
Président de la Commission de l’UEMOA.


posté le 9 juillet 2018, par Raogo

IN TRAITE UEMOA

A- LA LIBRE CIRCULATION DES PERSONNES
Selon les dispositions du Traité, la libre circulation des personnes
signifie que tout ressortissant de l’Union a le droit de se déplacer
librement d’un Etat Membre à un autre sans entrave aucune.
Cela se traduit également par le droit de résidence, le droit
d’établissement et la libre prestation de services.

1. Le droit de résidence
L’article 91 du Traité indique qu’un ressortissant d’un Etat Membre
bénéficie sur l’ensemble du territoire de l’Union, de la liberté de
circulation et de résidence ; ce qui implique :
- l’abolition entre les ressortissants des Etats Membres de
toutes discriminations fondées sur la nationalité en ce qui
concerne la recherche et l’exercice d’un emploi sauf les
emplois à la fonction publique ;
- le droit de se déplacer et de séjourner sur le territoire de
l’ensemble des Etats Membres ;
- le droit de continuer à résider dans un Etat Membre après y
avoir exercé un emploi.

2. Le droit d’établissement
L’Article 92 du Traité dispose que les ressortissants d’un Etat
Membre bénéficient du droit d’établissement dans l’ensemble du
territoire de l’Union.
Cela implique l’accès aux activités non salariées et leur exercice ainsi
que la constitution et la gestion d’entreprises dans les conditions définies
par la législation du pays d’établissement.

3. La libre prestation de services
L’article 93 du Traité précise que les ressortissants de chaque Etat
Membre peuvent fournir des prestations de services dans un autre
Etat Membre et ce, dans les mêmes conditions que celles que cet
Etat Membre impose à ses propres ressortissants.


posté le 13 juillet 2018, par Kôrô Yamyélé

- RÉCIPROCITÉ ! Oeil pour oeil, dent pour dent. Ces pays doivent faire la même choses pour les ivoiriens qui viennent chez eux et multiplier par 2 les frais de scolarités des étudiants ivoiriens qui viennent étudier chez eux.

Par Kôrô Yamyélé


posté le 13 juillet 2018, par Kôrô Yamyélé

- Raogo, toi tu es trop théorique avec tes histoires de traité ! La lybie était membre des Nations-Unies mais elle a été démantelée avec le vibrillonnant Sarkozy en tête !

Parmi ces trois pays, seul le Sénégal a les couilles bien lourdes pour faire la réciprocité. Le Burkina et le Mali ce sont des mouta-mouta. Rappelez-vous de ce que le vieux Gorgui WADE avait fait à la France : Charter pour Charter. La France a renvoyé des sénégalais en charter chez eux au Sénégal et le vieux Gorgui aussi a chargé un avion de ressortissantsde France qu’il a renvoyé là-bas. Comme pour dire à la France : ’’Vous voyez ? Il n’y a pas qu’au Sénégal seul où il y a la pègre !’’,.

Par Kôrô Yamyélé


posté le 13 juillet 2018, par Raogo

@ Mon Koro et ainé Yamyele
Oui Koro je suis tout à fait d’accord avec tes propos !
Alors ! Vivement la fin du "Mouta mouta" et que l’on applique les règles de "Réciprocité" avec nos voisins ! Et pour cela ! Ayons les couilles.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Mathias Tankoano, êlu président .Aziz Bamogo, VP.
ZOODOINFOS.Le collège des conseillers a élu par consensus, Mathias Tankoano, Avocat, Conseiller (...)
Récit d’une offre de rétribution illégale par un enquêté à un agent de la police municipale
ZOODOACTU.Une fois, sur l’avenue Charles de Gaulle, la police municipale m’a arrêté pour (...)
Aperçu des méthodes de contraception et de leurs conséquences sur la santé
ZOODOACTU.Le langage courant désigne sous le terme « contraception » un certain nombre de (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)