ACTUALITE
Le MJS demande l’évacuation du gendarme Henri Traoré   14 juin
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Le Mouvement des Jeunes Socialistes (MJS) dénonce avec vigueur le manque de soin dont le gendarme Henri Traoré souffre à l’heure actuelle. Il est inadmissible qu’un héros de la Nation burkinabè ne puisse pas avoir accès à des services médicaux de qualité. Les consignes de son médecin traitant sont claires. Il a besoin d’être évacué vers l’extérieur. Le manque de réactivité de la part des autorités est honteux.
Henri Traoré est le gendarme qui a été blessé pendant la neutralisation du groupe terroriste à Rayongo. Il a reçu une balle dans l’épaule gauche qui ne peut pas être retirée sur place et qui demande des soins qu’on peut que trouver à l’extérieur du pays. Alors qu’il risque de perdre l’usage de sa main, les autorités tardent à répondre aux besoins d’une évacuation. Le MJS est choqué de voir que les héros de notre pays sont traités avec un manque de respect absolu et que ceux qui prennent des risques pour sauver des vies se trouvent négligés.
Une nation n’honorant pas ses héros ne peut pas se valoir du terme de civilisée. C’est pourquoi le Mouvement des Jeunes Socialistes exige qu’Henri Traoré puisse avoir le plus rapidement que possible l’accès aux soins nécessaires et non à des simulacres. Seulement en traitant nos héros dignement, nous pouvons montrer que nous sommes une seule communauté, prête à rendre hommage à ceux qui risquent leurs vies pour nous. L’évacuation étant jugée nécessaire par des spécialistes, celle-ci doit être réalisée dans les plus brefs délais.
Le simple fait qu’une évacuation soit indispensable n’est pas de la faute du gendarme Henri Traoré, mais du fait que le secteur des soins a été longtemps négligée par le pouvoir. Nous héritons aujourd’hui des conséquences de politiques d’austérité longues et douloureuses, ayant détruit les bases d’un système de santé moderne et efficace. Le cas d’Henri Traoré est symptomatique d’une crise du système de santé national. C’est pourquoi Henri Traoré doit recevoir les soins nécessaires où ils existent afin de pouvoir reprendre des forces et récupérer entièrement sa santé.
Fait à Ouagadougou le 13 juin 2018

Adama CONGO
Président des Jeunes Socialistes du Burkina Faso

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 14 juin 2018, par lewang

Vraiment dommage et décevant si tel est le cas !


posté le 14 juin 2018, par Auban

Vraiment, je ne trouve pas les mots pour qualifier ce comportement des autorités. Ça dépasse l’entendement. Combien sont-ils milliardaires au Faso ? En commençant par le président lui-même. Si les choses vont de cette manière, on ne pourra plus accuser les FDS de n’être pas rapidement réactifs face à des actes terroristes.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN