ACTUALITE
Comment l’Église catholique est-elle organisée ?  7 juin
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.L’Église catholique, ou Église catholique, apostolique et romaine, est la plus grande Église chrétienne avec plus d’un milliard de baptisés1. Elle réunit l’ensemble des chrétiens en communion avec le pape et les évêques. L’Église catholique est l’une des plus vieilles institutions religieuses au monde. Elle a joué un rôle fondamental dans l’Histoire et, en particulier, dans l’histoire du monde occidental.Voici l’organisation.

Pape
Chef spirituel et politique de l’Église catholique. Il réside au Vatican et est regardé par les catholiques comme le représentant visible et le vicaire du Christ sur la terre.

Cardinal
Choisi par le pape pour être ses conseillers, ils forment le collège des cardinaux. Dans la hiérarchie catholique, ils se retrouvent immédiatement après le pape et la responsabilité d’élire les papes leur incombe.

Clergé séculier
Le clergé séculier comprend les clercs et les prêtres au service de l’Église dans le cadre de l’Église diocésaine (évêques, prêtres, diacres).

Évêque
Prêtre recevant le plus haut degré du sacrement de l’ordre. En union avec le pape, il est considéré comme le successeur des apôtres.

Évêque diocésain
L’évêque diocésain est le premier enseignant, sanctificateur et berger du peuple de Dieu. La plupart des évêques reçoivent un diocèse à guider spirituellement, en s’assurant que les prêtres, les diacres, les agents de pastorale et les catéchistes de leur diocèse prêchent l’Évangile et enseignent une saine doctrine
_Le titre d’un évêque peut être titulaire, auxiliaire, coadjuteur ou émérite._

- Évêque in partibus (titulaire)
Évêque titulaire qui n’a pas de diocèse propre à gouverner et qui est titulaire d’un ancien siège épiscopal.

- Évêque auxiliaire
Dans les diocèses très importants, l’évêque diocésain peut-être assisté d’un ou de plusieurs évêques auxiliaires.

- Évêque coadjuteur :
C’est le titre porté par un évêque qui a reçu un rôle spécifique en vue d’aider l’évêque diocésain dans ses obligations diocésaines.
Normalement, un coadjuteur succède à l’évêque diocésain lorsque celui-ci part en retraite ou meurt.

- Évêque émérite
Quand un évêque atteint 75 ans, il demande à déposer la charge de son diocèse.
Quand elle est acceptée par le pape, il devient évêque émérite.

- Archevêque
Ce titre est donné à un évêque responsable d’une province ecclésiastique. L’archevêque a en outre quelques responsabilités limitées à l’égard des autres diocèses dits « diocèses suffragants ».

Prêtre
Fidèle catholique du sexe masculin constitué ministre sacré par le sacrement de l’ordre. Il lui appartient d’annoncer l’Évangile, et d’administrer les sacrements à l’exception du sacrement de l’ordre qui est du ressort de l’évêque.

- Archiprêtre
Titre attribué au curé du clergé de l’église principale d’une ville ou d’un ensemble de paroisses.

- Doyen
Titre donné, dans l’organisation de l’Église catholique à un curé responsable d’un secteur pastoral.

- Curé
Prêtre catholique placé à la tête d’une paroisse.

- Vicaire
Au sens habituel le mot est utilisé pour désigner, dans une paroisse, le collaborateur du curé. (du latin vicarius : suppléant, assistant)

Diacre
Fidèle catholiques du sexe masculin recevant le troisième degré du sacrement de l’ordre. Il assiste l’évêque et le prêtre dans leurs fonctions.

Séminariste
Pour devenir prêtre, les séminaristes doivent recevoir une éducation humaine, spirituelle, intellectuelle et pastorale. La durée de la formation dans un séminaire est au moins six ans.

Clergé régulier
Le clergé régulier comprend ceux qui ont prononcé des vœux et vivent en communauté selon une règle (moines et religieux).

Abbé
Dans l’Église catholique et orthodoxe, supérieur d’un monastère d’hommes érigé en abbaye. Titre donné à un prêtre séculier.

Abbesse

Dans les abbayes ou certains monastères de femmes, nom donné à la moniale élue Supérieure, par les membres de sa communauté

Primat
Le titre de primat remonte dès les premiers temps de l’Église. Il était accordé à certains évêques et leur conférait un droit de juridiction ecclésiastique sur d’autres évêques ou archevêques d’une même région appelée primatie ou primauté.

Abb.Anatole Tiendrebeogo

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 7 juin 2018, par JMK

Merci M. L’Abbé pour cette belle synthèse sur l’organisation de l’église. Vraiment très apprécié. Merci à vous.


posté le 8 juin 2018

Quelle et la place des soeurs religieuses dans cette organisation ?


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN