Devant le tribunal
Devant le tribunal : plus de 100 millions CFA détournés au sein de la microfinance ASIENA  29 mai
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.ASIENA est une association de microfinance qui a été mise en place par des sœurs religieuses pour accompagner les groupements féminines, dans le cadre des activités génératrices de revenus (AGR). C’est ainsi que pour parfaire ses activités, elle a recruté en 2011 sieur N. Jonas. Mais il se trouve que celui-ci, par la suite, s’est rendu coupable de malversations financières,qui dépassent la somme de plus de 100 millions FCFA...
Il devait donc en répondre des faits ce vendredi 25 mai 2018 devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou...

Le prévenu ne conteste pas les faits. Il explique qu’il est l’agent de crédit de ASIENA. Il est donc en charge de former des groupements de femmes et assurer leur suivi. Ensuite, il trie ceux qui sont performants pour leur octroyer des crédits.

C’est dans ce sens qu’il a entretemps eu besoin d’argent. Il commence alors à surfacturer les doléances de certains groupements. Pour exemple, pour un crédit pour un groupement qui est de l’ordre de 1 million FCFA, il marque 1,5 million FCFA. Le reliquat des 500 000 FCFA va alors dans sa poche.

Quand vient le moment de rembourser le prêt, il est donc obligé de jouer d’astuces encore de ce genre, pour renflouer la caisse...

Il ne se limite pas pour autant à cela. Il crée ensuite des groupements fictifs, 14 au total, auxquels des prêts sont octroyés, allant de 1 à 5 millions FCFA, et empoche toute ces sommes.

Le clou, dans cette affaire, est qu’il a été envoyé en juillet 2015 pour payer des groupements dans deux provinces du Burkina. Il disparaît alors avec les 34 millions que l’on lui a donnés, et c’est suite à un audit que les trous en manque ont été découverts...

C’est en avril 2018 que sieur Jonas apprend qu’il est recherché. Il va alors se rendre à la police, courant ce mois de mai.

Il ne conteste pas les faits, cependant, et explique qu’il a ouvert une agence en Agro-business et compte rembourser les sommes détournées...

Il a été condamné à la peine de 24 mois de prison ferme et à payer à ASIENA la somme de plus de 240 millions FCFA, toutes sortes de préjudices confondues...


Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN