ACTUALITE
Bruit autour de l’acquisition de 35 Talismans, 5 Pickups et 19 V8 : le ministre de la communication ne comprend pas  12 mai
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. Le ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou est revenu sur les évènements ayant marqué l’actualité nationale ces derniers jours tels que : la délocalisation du conseil des ministres ; l’acquisition de véhicules au profit des membres du gouvernement, ce vendredi 11 mai 2018

Il y a quelques jours de cela, l’on apprenait la décision du gouvernement de délocaliser le Conseil des ministres. Cette décision a suscité des commentaires au sein de la population comme de la classe politique. Si on s’en tient aux propos du ministre de la Communication et des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Remis Fulgance Dandjinou, il ne s’agit pas d’avoir chaque année, chaque mois, chaque semaine un conseil des ministres délocalisé. Il renchérit : « il y a une nécessité pour le gouvernement d’aller vers les populations et leur réaffirmer leur appartenance à une entité ». L’objectif visé selon lui, est de pouvoir rapprocher les gouvernants des populations. Prenant l’exemple des zones où l’insécurité est grande, il estime que cette initiative permettra aux populations desdites zones de comprendre qu’elles ne sont pas délaissées. Il rappelle qu’à travers cette délocalisation, le gouvernement n’est pas en campagne. Pour preuve confie-t-il, « chaque jour, chaque semaine, les ministres sont sur le terrain ; mais ils ne sont pas en campagne électorale ». Pour ce qui est des coûts qu’engendra cette délocalisation, le ministre rassure qu’ils sont bien étudiés, et qu’il n’y aura aucun excès.

Acquisition de véhicules

Voilà qui est rassurant pour le Burkinabè, qui se pose également la question de la nécessité de l’acquisition de véhicules aux membres du gouvernement. A cette préoccupation, le ministre s’étonne du fait que cette acquisition soulève des questionnements. Il explique qu’en 2016, le gouvernement avait fait l’Etat du parc automobile et avait annoncé la nécessité de l’acquisition de véhicules. Il dit ne pas comprendre pourquoi l’acquisition et la mise en circulation desdits véhicules à savoir 35 Talismans, 5 Pickups et 19 V8 soulèvent du bruit. Il rappelle que les engins roulants acquis ne sont pas destinés seulement qu’aux ministres, mais également aux gouverneurs dont la priorité reste ceux qui interviennent dans des zones à risques comme le Sahel, le Nord, l’Est du pays. Ces derniers selon lui, bénéficieront des V8. Il confie que certains ministères tels que la santé, l’administration territoriale et l’éducation en bénéficieront également.
Pour ce qui est de l’ouverture des classes fermées à cause des menaces terroristes, Remis Dandjinou confie que ce ne sont pas toutes les classes qui sont ouvertes. Selon ses explications, cette mesure concerne pour le moment les élèves en classe d’examen. Il rassure que toutes les dispositions ont été prises, pour assurer leur sécurité de même que celle des enseignants. L’étape suivant d’après lui, sera d’ouvrir de façon graduelle, les classes dans les zones où la sécurité est garantie.

Edoé MENSAH

Répondre à cet article

 

Il y a 4 commentaire(s) pour cet article

posté le 12 mai 2018, par Ka

Au moins on nous avertis que l’argent du contribuable sera dépensé pour servir le peuple. Au temps de l’introverti Blaise Compaoré l’argent du contribuable servait à acheter clandestinement des armes et revendre au profit d’un clan. Ces armes revendues ont été utilisé par des dictateurs inconscients des pays voisins pour tuer leur propre peuple. Quant au conseil des ministres délocalisé, il ne date pas de nos jours, ce n’est qu’un éternel recommencement, car la révolution inachevée de Thomas Sankara l’a fait, même les nouveaux diplomates étrangers qui arrivent dans notre pays a l’époque sont reçus dans nos provinces.


posté le 12 mai 2018, par Severin Bamogo

Vous dites que le ministre ne comprend pas !

J’en doute même si ces serviteurs de l’état n’arrivent pas à se défaire d’un modèle républicain bâti faussement sur le culte des grands apparats.Les termes Honorables et tuti quanti importés sont d’un autre temps . En 1960 nous étions encore en Haute Volta et ayant fréquenté avec le fils Lamizana président de la République , Celui ci s’attachait à ce que nous ses camarades ne soyions pas largués par l’appartenance de classe sociale.

Sous nos 45° avec tant de coupures d’électricité ça passe mal simplement ce train de ceux qui utilisent les sirènes .
Les nations unies et autres organisations choisissent d’acheter des véhicules de type humanitaire bien soldent contrairement aux Talisman dont aucun modèle tropical n’est fabriqué !
Qu’on nous sorte la facture du coût réel des véhicules , carburants , entretiens et réparations sans oublier les chauffeurs cout de parquage etc...sur le plan global et on verra que c’est un fonctionnement étrange .
J’habite un pays où les autorités(élus communaux, parlementaires , ministres et président ) empruntent largement les transports publics et leur propre véhicule pour aller travailler.
Bon weekend
Dieu ’sauve’ le Faso.


posté le 14 mai 2018, par Dykoutassouh

Le ministre ne comprend pas ??? Quelle hypocrisie !!! Evidemment bouche qui "mange" ne peut point parler ; car à une certaine époque, il aurait donné "carton rouge".

Par ailleurs, je voudrais dire à ce ministre, qu’il a une attitude très arrogante lorsqu’il s’exprime. ça ne sert à rien sinon que cela le rend ridicule et vulgaire. On n’a pas besoin de bander les muscles pour se faire comprendre, surtout lorsqu’on est une autorité. C’est tout simplement signe d’incompétence, d’amateurisme et d’orgueil démesuré.

Qu’il retienne pour conseil cette leçon des sages : "l’humilité précède la gloire ; l’orgueil précède la chute".


posté le 14 mai 2018, par sampawindé

Tout comme autrefois, les décisions sont incomprises de notre peuple, si bien que notre barque est sur le point de chavirer !


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Giflé par un fan, Fally Ipupa revient sur les faits !
ZOODOACTU.Fally Ipupa a fait objet d’agression le vendredi 11 mai 2018 au Cameroun. En effet (...)
Attaques déjouées à Ouagadougou : des présumés terroristes abattus.Des images.
ZOODOINFOS.Le communiqué de la gendarmerie et des images prises sur place
Burkina Faso : l’UPC lance des représailles...
ZOODOINFOS.Le mouvement Brassard noir, dans une déclaration en date du lundi 14 Mai 2018, (...)
Devant le tribunal : l’agence Planète change en conflit avec son gérant indélicat, pour plus de 24 millions FCFA de pertes...
ZOODOACTU.K. Assimi est poursuivi pour faits d’escroquerie et d’abus de confiance. cela au (...)
Devant le tribunal : de l’acide versé sur le visage de son prochain...
ZOODOACTU.B. Assane répondait de faits de coups et blessures, cela volontairement, sur la (...)
Devant le tribunal : bisbilles entre militants du MPP, de l’arrondissement 06 de Ouagadougou...
ZOODOACTU.Des militants d’un même parti politique, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), (...)
Point de presse sur l’opération de sécurisation à Ragnongo : les terroristes détenaient des tenues militaires burkinabè et françaises
ZOODOACTU.Depuis les attentats du 2 mars, les services de renseignement travaillent au (...)
Devant le tribunal : la machette de dame Claire...
ZOODOACTU.Dame O. M. Claire a été entendue par le Tribunal de grande instance de Ouagadougou (...)
Traitement des agents de la fonction publique d’Etat : des syndicats, s’adressent au président du Faso.
ZOODOACTU.Excellence Monsieur le Président du Faso, Président du Conseil des Ministres, Nous (...)
SYNTHA : une grève de 48 heures allant du mercredi 23 mai 2018 à 7h au vendredi 25 mai 2018 à 6heures 59....
ZOODOACTU.Suite au dépôt le lundi 07 mai 2018, d’un préavis de grève de 48H par notre syndicat, nous (...)