Devant le tribunal
Devant le tribunal : entourloupes de marabouts pour 55 millions FCFA afin de marier une femme génie...  10 mai
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.04 prévenus étaient à la barre du Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre de faits d’escroquerie et de complicité d’escroquerie, ce mardi 08 mai 2018.

Pour les faits d’escroquerie, il s’agit des sieurs Z. Karim et T. Kassoum, tous deux des marabouts. En ce qui concerne la complicité, ce sont G. Boureima et demoiselle Y. Clémence...

La victime est sieur C. Ousmane, commerçant de profession, qui s’est vu spolier pour la somme de plus de 55 millions FCFA.

Clémence, la femme génie...

Selon les explications de demoiselle Clémence, la première à expliquer les faits, elle a connu Sieur Boureima ( le premier complice), qui lui a fait des avances un jour dans la ville de Koudougou où elle réside et gère son salon de coiffure. Mais après de plus amples présentations, G. Boureima lui dit qu’il connait les parents de celle-ci et promet alors de l’aider, parce qu’elle se démenait difficilement dans un salon de coiffure qui ne donnait pas trop...

C’est alors qu’un jour, Boureima appelle Clémence et lui dit de venir à Ouagadougou, parce qu’il a besoin d’elle. Celle-ci lui dit qu’elle n’a pas d’argent pour le voyage. Une somme de 5 000 FCFA lui est envoyée. Elle arrive à Ouagadougou, puis, l’on vient la chercher à la gare de Taxi...

C’est alors que l’on la conduit chez sieur Boureima, qui lui présente sieur T. Kassoum, un marabout.

Ils lui expliquent ensuite une conduite à tenir parce qu’une tierce personne viendra pour les voir, et celle-ci doit jouer un rôle qui fait penser que c’est une génie qui lui parle. Elle joue ainsi ce rôle avec brio...

Selon ses explications, elle devait parler dans une voix à rassurer sieur Ousmane, la victime, et lui dire qu’elle est sa deuxième épouse génie qui veille sur lui en tout temps. Pour parvenir à toutes ses entourloupes, elle mettait ses mains dans de la glace et ensuite frottait la tête de Ousmane, comme si vraiment c’était quelqu’un qui venait d’outre-tombe, entre autres superstitions, cela en passant derrière lui et lui frottant la tête avec lesdites mains froides ...

Et comme Ousmane ne pouvait pas la voir parce que surgissant de nulle part et dans un endroit sombre couvert de rideaux noirs, il ne pouvait que penser que c’est vrai et qu’il a affaire à une vraie génie comme femme...

C’est ainsi que pendant le premier contact, elle a glissé un numéro de téléphone entre les mains de Ousmane, et ensuite, lui a demandé des sous que Ousmane a laissé sur le champ avant de s’en retourner...

Sieur G. Boureima...

G. Boureima est un commerçant qui vient consulter d’habitude son marabout, sieur T. Kassoum, avant entreprendre des choses. Il explique que lors d’une de ses consultations, Kassoum lui a expliqué qu’il y a un jeune homme de la trentaine d’année qui veut épouser une femme génie. Kassoum lui explique que c’est sieur Z. Karim qui lui a donné l’information...

Et comme l’affaire est invraisemblable, il a promis à celui-ci de lui revenir pour la suite...

En d’autres termes, Kassoum demande à Boureima de l’aider à gruger Ousmane, la victime...

Boureima et lui peaufinent leur plan. Boureima, qui a connu Clémence à Koudougou, l’appelle et lui dit de venir urgemment à Ouagadougou. Et ensemble, ils font leur coup après avoir expliqué à chacun quel rôle jouer dans cette affaire louche...

Boureima, pour sa part, devait jouer au père de la femme génie qu’est Clémence et donner ses bénédictions à Ousmane, la victime, en lui disant quels étaient ses souhaits...

Lui aussi, par ailleurs, se cachait dans la pénombre et se faire passer pour un génie, puisque Ousmane ne les voyait pas derrière les rideaux et pensait que c’était vraiment des esprits qui lui parlaient...

Selon lui, pour le premier contact, il a demandé la somme de plus de 7 millions FCFA, mais n’a reçu que 2 millions pour cet entre-jeu...

T. Kassoum, le marabout intermédiaire...

T. Kassoum est un ami de Z. Karim. Ils travaillent ensemble et sont des marabouts. Il explique qu’un jour, Z. Karim lui a expliqué qu’il y a quelqu’un qui vient le consulter souvent et qui est son voisin de quartier. Celui-ci lui demande pour cette fois-ci de l’aider à se marier à une femme génie. Cela parce qu’une tierce personne fortunée possède une bague et que selon les dires, cette bague lui a été donnée par une femme génie avec qui il est marié. En d’autres termes, lui aussi souhaite être fortuné de la sorte et se rendre aussi fortuné que ce dernier...

Et comme Karim n’a jamais fait ce travail, il souhaite qu’une solution soit trouvée. C’est dans ce contexte qu’il a demandé à sieur Kassoum d’attendre et qu’il va trouver une solution.

C’est de là donc qu’il a expliqué l’affaire à Boureima. Ils concoctent leur plan en compagnie de Z. Karim, et Boureima fait venir Clémence de Koudougou par la suite, sans lui dire de quoi il s’agissait franchement. Ils lui disent tout simplement de d’intervenir en disant ce qu’ils lui auront dit de réciter...


Z. Karim, le commanditaire...

Z. Karim est en fait voisin de la victime C. Ousmane. Il a fait des travaux de maraboutage pour celui-ci, selon ses explications, et c’est ensuite que Ousmane lui a expliqué qu’il souhaite lui-aussi se marier à une femme génie parce qu’une tierce personne est dans le même cas, possède une bague en or qui lui a été remise par une femme génie et est fortuné.

Karim fait donc cas de cette affaire à Kassoum, son collègue marabout, qui estime qu’il peut trouver une solution à cela. Ainsi donc, l’arnaque est mis en place, bien que sachant que c’était chose impossible...

Ousmane, la victime...

La victime, sieur C. Ousmane, dit autre chose. Il reconnait qu’il a eu à travailler avec Z. Karim qui est son voisin de quartier, cela dans le cadre de maraboutages. Car il avait entre temps des soucis avec sa dulcinée qu’il voulait que l’on règle par tous les moyens. C’est ainsi donc qu’il est allé vers Karim. Ce qui a été réglé.

Ousmane explique que plus tard, il a demandé d’autres prestations à Karim, qui n’ont abouti à rien.

Et comme il voulait se rétracter, un jour, Karim et Kassoum l’appellent et le conduisent sur une colline dans la ville de Ziniaré pour faire des incantations sur lui. C’est pendant ces incantations et récitations des versets du Coran qu’une chose mystique s’est produite.

Ousmane explique que subitement, il y a eu une présence mystique dans les feuillages. Les deux personnes que sont Kassoum et Karim qui l’y ont envoyé ont eu si peur que ceux-ci sont venus se coller à lui. Entre temps, Kassoum fait semblant de piquer une crise de folie, et c’est eux qui le rattrapent.

Ousmane explique que lui-même était en frayeur. C’est alors que les deux marabouts lui expliquent qu’en fait, il s’agit d’un génie, qui est comme un ange gardien...

Aussitôt, le génie se met à lui parler pour lui dire qu"il est au courant de ses problèmes, dont un accident de la circulation, mais s’il ne fait pas ce qu’il communiquera aux deux marabouts, pire lui arrivera...

C’est donc depuis ce temps, selon Ousmane, que les choses sont allées de mal en pis.

Car chaque fois, Kassoum lui demande de faire des choses que les génies demandent...

Pour se résumer, Ousmane explique que les deux marabouts sont venus lui dire un jour que le père des génies arrive à Ouagadougou. Ils lui montrent un pagne rouge et lui disent qu’il va falloir un local pour y accrocher ce pagne et accueillir le papa génie.

Ousmane explique qu’il avait une maison vide au quartier Tampouy et leur a donné la clé pour cela...

Plus tard, ce sont des appels à ne pas en finir pour des sacrifices à faire, et il y répondait toujours positivement...

Il explique qu’il a été intimidé par ce qui est arrivé dans la brousse de Ziniaré, ce qui a fait qu’il a eu peur pour sa vie.

Assez de choses ont été organisées par les présumés escrocs, selon lui, et il cite entre autres un semblant de mariage entre lui et une génie, bien qu’il dise qu’il est déjà avec une femme et ne veut rien du tout encore. Il raconte que les marabouts l’y ont obligé en lui faisant débourser la somme de 2,795 millions FCFA pour cela, car c’est le génie qui est à Ziniaré qui l’exigeait et que ce mariage est protecteur...

Ousmane explique qu’une fois, il a été appelé par Kassoum qui lui a dit qu’il y a une affaire d’or pour 16 millions FCFA et que c’était un génie qui veut l’aider parce qu’il sait qu’il a perdu assez d’argent.... Il est même allé chez Kassoum, ils se sont enfermés dans sa maison et celui-ci a parlé au génie en question au téléphone, ainsi que lui-même, puis lui a donné son numéro...

Ousmane explique que comme il n’avait pas les 16 millions, il a décliné l’offre. Néanmoins, Kassoum lui a dit d’aller déposer deux millions FCFA dans une mosquée au quartier Tampouy de Ouagadougou et récupérer un pagne rouge contenant de l’or à la place. Ce que fit Ousmane, qui se rend compte que c’était bien vrai un métal jaune en poudre, mais tout sauf de l’or. Il appelle Kassoum pour lui raconter l’affaire. Celui-ci lui dit d’aller encore déposer 1,2 millions FCFA au cimetière de Gounghin, ainsi que le faux or, et ensuite se rendre à la mosquée de Tampouy où il croisera une fille qui lui offrira du lait.

Ousmane explique qu’il a fait toutes ces acrobaties parce qu’il ne savait pas où donner de la tête depuis l’incident du génie dans la colline située à Ziniaré et où le soi-disant génie, qui s’appelle en réalité Ousmane, selon les prévenus, et qui est en fuite, l’a intimidé en lui disant d’exécuter tout ce que les deux marabouts lui diront, sous peine de sanctions d’ordre mystiques...

Bref, au total, ce sont plus de 55 millions FCFA qui ont été escroqués à sieur Ousmane. Il réclame donc son argent, en plus des dommages et intérêts.

Le Procureur, pour sa part, requiert la peine de prison de ferme de 48 mois pour sieurs Karim et Kassoum. Pour les complices que sont Boureima et Clémence, il requiert la peine de 36 mois ferme...

Délibéré au 15 mai 2018...

Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : ...d’un coup d’épaule il ouvre la porte de la chambre de Léocadie.
ZOODOACTU.Malick D., gestionnaire d’entreprise, est poursuivi pour des faits de menaces sous (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Sécurité routière : un mort sur la route du SIAO
ZOODOACTU.Il était 11h, ce dimanche 15 juillet 2018, quand un véhicule Toyota V6 à vive allure ( (...)
Burkina Faso : le procès des demi-dieux
ZOODOINFOS.Le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 se poursuit ce lundi, 16 (...)
France – Croatie : ce que va gagner l’arbitre de la finale du Mondial
ZOODOACTU.Plus modestement bien sûr que les joueurs, Néstor Pitana est une autre star de la (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)