Devant le tribunal
Devant le tribunal : il publie la photo dénudée de son ex sur les réseaux sociaux...  9 avril
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Il n’a pas trouvé mieux que de balancer sur les réseaux sociaux la photo dénudée de son ex copine, la violant ainsi dans son intimité et portante atteinte à sa vie privée... Cela sur son profil d’accueil sur les réseaux sociaux, si bien que tous ceux qui étaient dans le groupe "whatsapp" étaient en contact direct visuel de cette photo dénudée de la victime. L’auteur de ce forfait est T. Ernest, de nationalité étrangère, et, étudiant en 3è année de médecine à l’Ecole nationale de santé publique de Ouagadougou... Ces faits se sont déroulés en mars dernier, et, Ernest devait ainsi en répondre devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, ce 06 avril 2018.

La victime est S.L., qui n’était pas présente à l’audience...

Le prévenu, Ernest, explique que c’est depuis quelques années qu’il entretient des relations amoureuses avec la victime... En décembre 2017, il voulait rentrer chez lui au Bénin, pour y passer les fêtes de fin d’année. Il propose à la victime de l’y accompagner, mais celle-ci est réticente, parce qu’elle avait un autre programme...

Du Bénin, Ernest apprend ensuite au téléphone par sa dulcinée qu’elle est enceinte. Il lui explique d’aller voir ses frères qui sont au Burkina, afin que cela soit confirmé...

La victime trouve que cela ne lui convient pas. Ernest lui envoie ensuite la somme de 11 000 FCFA, qu’elle trouve insuffisante. Il lui explique qu’il est étudiant et n’a pas encore de ressources financières à son propre compte.

L’orage passé, et que Ernest soit de retour au Burkina, ils se voient, et la victime lui explique qu’elle n’est pas du tout content de son comportement et qu’elle a perdu la grossesse.

Entre temps, les deux se donnent rendez-vous une nuit dans un endroit précis, et, le prévenu explique que la victime est partie furieuse, l’abandonnant sur les lieux...

C’est plus tard qu’il va l’appeler pour lui demander de lui envoyer des photos nue d’elle, en guise de souvenir... Ce que la victime a fait...

Mais il se trouve que plus tard, celle-ci est assailli de part et d’autres par des connaissances qui la blâment et lui disent pourquoi son intimité se retrouvait comme profil sur un réseau social, à savoir, celui de Ernest...

C’est de là donc que la plainte est venue. La victime contacte ensuite la Police de l’Arrondissement de Sigh-nonghin, qui l’auditionne, et par la suite, Ernest est interpellé. Il explique qu’il a mis cette photo sur le profil parce qu’il voulait que son ex-copine revienne vers lui. Ce n’est pas par méchanceté, selon lui.

Une chose incompréhensible pour le parquet, qui estime que si c’est pour reconquérir le cœur de quelqu’un, ce n’est pas en publiant sa nudité en photo sur les réseaux sociaux. Le parquet demande au prévenu si toutefois il accepterait que quelqu’un fasse cela à sa sœur, ou bien, si lui-même était capable de la faire, et il répond par la négative... Outre cela, le Procureur explique que de nombreuses personnes se sont suicidées pour des humiliations pareilles par des pervers de ce genre... ;

Si bien que le Procureur était obligé de faire une leçon de morale au prévenu, pour lui dire que si toutefois il n’a pas agi ainsi dans son pays, il ne faudrait venir le faire au Faso. Outre cela, le Procureur invite chaque citoyen à faire attention aux images qu’il prend dans ses appareils, parce que cela peut se retrouver plus loin que l’on ne le pense...

Il a requis contre le prévenu la peine de prison ferme de 12 mois, ainsi qu’une interdiction définitive de territoire au prévenu...

Celui-ci a été finalement condamné à une peine de 12 mois ferme par le tribunal.

Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : ...d’un coup d’épaule il ouvre la porte de la chambre de Léocadie.
ZOODOACTU.Malick D., gestionnaire d’entreprise, est poursuivi pour des faits de menaces sous (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Sécurité routière : un mort sur la route du SIAO
ZOODOACTU.Il était 11h, ce dimanche 15 juillet 2018, quand un véhicule Toyota V6 à vive allure ( (...)
Burkina Faso : le procès des demi-dieux
ZOODOINFOS.Le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 se poursuit ce lundi, 16 (...)
France – Croatie : ce que va gagner l’arbitre de la finale du Mondial
ZOODOACTU.Plus modestement bien sûr que les joueurs, Néstor Pitana est une autre star de la (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)