Devant le tribunal
Devant le tribunal : violences sur sa propre mère...  12 mars
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.A. Aubin a du mal à partir avec sa propre mère. Il a détruit les biens de celle-ci en hachant sa moto de marque Crypton, la télévision, entre autres objets qui se trouvaient dans la maison... Il était présent à la barre pour répondre de faits de menaces de mort sur la personne de sa maman, ce 09 mars 2018.

La mère explique que c’est après que la grande-sœur de Aubin soit venue demander de lui donner une parcelle de leur défunt père. Elle voulait ainsi que ce soit son identité qui soit portée sur les papiers.

Aubin, qui a eu vent de la chose, refuse, et c’est après le départ de la grande-sœur qu’il manifeste son mécontentement..

La nuit où il a commis son forfait, cela aux environs de 21 h 30, il a ensuite été calmé par la mère qui lui demande pourquoi ce comportement. Il explique qu’il va falloir lui trouver un toit, parce qu’il n’en a pas. La mère, par la suite, vend une de ses propres parcelles à 13 millions FCFA et lui achète une de 7 millions FCFA.

La mère n’est pas au bout de ses peines, parce que Aubin va revendre cette même parcelle à 9 millions FCFA, va mener une belle vie, pour se retrouver sans le sou. Il va ensuite revenir voir sa mère pour une boutique qu’il avait ouvert devant leur porte familiale et où il avait placé du matériel informatique, pour ouvrir son entreprise. La mère, qui s’y était installée en attendant, devait payer la somme de 15 000 FCFA mensuellement à Aubin.

Comme celle-ci ne s’exécutait pas, Aubin vient alors un matin, lui intime l’ordre de sortir de la boutique, retire son sac à mains qu’il vide de son contenu, boucle la moto de la mère et scelle la boutique...

Ainsi, les sœurs interviennent, et il les intimide en blessant l’une d’elle avec une machette. Il est ensuite interpellé par la Police, qui est venu illico-presto l’embarquer.

Pour sûr, selon le procureur, il mérite une correction, parce que la mère est blessée à vie par ces agissements de son propre fils qui la violente. Il a requis contre lui la peine de 36 mois de prison ferme, ainsi qu’une amende de 600 000 FCFA. Le Tribunal l’a suivi dans ce sens...

Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 12 mars 2018, par ouedraogo lassamé Josué

Une raison de plus pour qu’on mise bocou sur l’education des enfants


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Mathias Tankoano, êlu président .Aziz Bamogo, VP.
ZOODOINFOS.Le collège des conseillers a élu par consensus, Mathias Tankoano, Avocat, Conseiller (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)
Aperçu des méthodes de contraception et de leurs conséquences sur la santé
ZOODOACTU.Le langage courant désigne sous le terme « contraception » un certain nombre de (...)
Récit d’une offre de rétribution illégale par un enquêté à un agent de la police municipale
ZOODOACTU.Une fois, sur l’avenue Charles de Gaulle, la police municipale m’a arrêté pour (...)