Devant le tribunal
Devant le tribunal : le procureur requiert 5 ans de prison ferme pour le maire de Pouni  23 février
Version imprimable de cet article Version imprimable


ZOODOACTU.Le maire de la commune rurale de Pouni, Ido Dieudonné, et sieur Neya Rasmané, ont comparu ce 22 février 2018, devant le Tribunal de Grande instance de Ouagadougou pour répondre de faits de commerce incompatible et d’escroquerie, pour le maire, et de complicité d’escroquerie pour Neya...

Cette escroquerie porte sur la somme de près de 316 millions FCFA. D’emblée, le maire reconnait les faits. C’est en usant de son titre de maire de la commune rurale de Pouni, qu’il a contacté des commerçants de céréales, pour se faire livrer des vivres au profit de 36 cantines scolaires de la commune...
Les commerçants, qui ont foi en ce maire qui agit par ailleurs au nom de la commune, lui ont fait confiance. Plus de 7000 sacs de vivres (haricot, riz, sorgho) et 500 bidons d’huile de 20 litres ont été livrés, au total...

Il se trouve qu’en fait, même si le maire a convaincu les commerçants en leur présentant des documents dûment signés par la mairie, il demeure que celui-ci a demandé à sieur Neya de trouver un local au marché de Tita, localité voisine. Neya fait le travail, et reçoit des stocks de vivres, qu’il devait vendre à des prix dépassant toute concurrence. Car des sacs de maïs achetés à 16 000 FCFA étaient revendus à 14 750 FCFA, d’autres vivres qui coûtaient 30 000 FCFA le sac l’étaient à moitié prix...

Le maire explique qu’en fin de compte, il devait encaisser une somme avoisinant 150 millions FCFA, mais au bout du compte, c’est près de 76 millions FCFA qu’il a eu...

Il explique ces actes par le fait qu’il a été attributaire d’un marché de construction de logements sociaux en Eburnie. N’ayant donc pas de quoi verser comme caution pour commencer les travaux, il a dû recourir à cette manœuvre, en bernant les commerçants...

Il explique par ailleurs que les travaux sont en cours, et qu’il compte sur cet argent pour rembourser les créanciers...

créanciers qui sont assez nombreux, évidemment, et qui ont fait confiance à sieur Ido pour sa qualité de maire et qui rassurait que chacun sera payé rubis sur l’ongle dans les plus brefs délais...

Sauf que la manœuvre a été découverte, et qu’ensuite, Ido et Neya sont interpellés par la gendarmerie...

Le procureur requiert contre lui la peine de 5 ans de prison ferme, et 1,5 millions FCFA d’amende. Quant à Neya, le procureur estime que celui-ci ne doit pas être au courant que c’était par des manœuvres frauduleuses que le maire lui a confié la vente des céréales. Il a requis sa relaxe, au bénéfice du doute....

Les avocats de Ido expliquent pour leur part que leur client est prêt à réparer son tort, si toutefois il est condamné avec sursis, parce que son chantier en Côte D’Ivoire a débuté et donc, les sous vont rentrer.. Ils expliquent aussi que ce n’est pas en le gardant pendant 5 ans qu’il pourra payer ses créanciers, parce que certaines victimes sont venues les voir pour leur demander de dire à Ido de payer ne serait-ce qu’un peu, parce qu’eux aussi doivent à des gens et peuvent se retrouver comme lui à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou...

Le délibéré est fixé au 15 mars prochain. A noter que le Réseau national de lutte contre la corruption (RENLAC) était constitué comme partie civile dans cette affaire, et a demandé 1F symbolique, comme dommages et intérêts, et la somme de 1 million FCFA au titre des frais exposés...

Claire Lebœuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : le douanier et le commerçant .Qui a fait quoi ?
ZOODOACTU.C’est dans une salle d’audience remplie de douaniers et de commerçants que le procès (...)
Devant le tribunal : " tu perdra la vie, si tu raconte à quelqu’un... "
ZOODOACTU.Encore une affaire d ‘arnaque, mais dame S. Ami n’y est pour rien en cela. Elle est (...)
Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat : les rapports et les recommandations
ZOODOACTU.Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents (...)
Rémunération des agents publics : " diplôme, durée de la fonction, niveau et pénibilité du service public en cause "
ZOODOINFOS.la conférence des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents (...)
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Maître Anta Guissé, l’avocat de l’Etat burkinabè : " le dossier est loin d’être vide "
ZOODOINFOS.Une extradition ou non ? La justice française n’a pas encore tranché sur le sort de (...)
Pourquoi les paupières tremblent parfois ?
ZOODOACTU.Avez-vous déjà souffert d’un blépharospasme ou d’une fasciculation de la paupière ? (...)
Les soldats de la paix du Burkina Faso sauvent des vies au Mali
ZOODOACTU.Ce 8 juin 2018, les soldats de la paix burkinabé se préparent à s’acquitter de leurs (...)
Situation nationale : les évêques invitent à avoir le sens du bien commun.
ZOODOINFOS.En Assemblée générale ordinaire à Ouagadougou, les évêques de la Conférence épiscopale (...)