ZoodoInfo
L’Association Saint Vincent de Paul : 44 ans de charité dans la discrétion au Burkina...  23 février
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.L’Association Saint Vincent de Paul du Burkina reteindra cette visite historique du brésilien Renato Lima de Oliveira. Le 16ième Président Général de la Confédération Internationale de la Société Saint Vincent de Paul, a choisi de déposer ses valises, pour sa toute première visite en Afrique, sur le sol du pays des hommes intègres. La cérémonie officielle de bienvenue a eu lieu cette matinée du jeudi 22 février 2018, au Centre National Cardinal Paul Zoungrana à Ouagadougou.

Très tôt dans la matinée, suivant la chronologie du célèbre séjour, les vincentiens et les vincentiennes avaient été reçus en audience par le Président du Faso, Rock Marc Christian Kaboré. De retour dans les locaux du Centre National Cardinal Paul Zoungrana, les amoureux de la charité et du partage, ont voulu de façon officielle traduire toute leur reconnaissance et leurs mots de bienvenue au Président Général de la Confédération Internationale de la Société Saint Vincent de Paul.
C’est en présence de l’abbé Vincent de Paul, représentant le Cardinal Philipe Ouédraogo, des délégations de la société venues des régions du Burkina, des pays voisins tels que la Côte Ivoire, le Togo, le Benin et le Mali, ainsi que divers mouvements catholiques, que sera inscrit le début du séjour du brésilien Renato Lima de Oliviera.
Dans son mot d’accueil, Justin Zinkoné, Président de l’Association au Burkina Faso, n’a pas pu cacher sa joie et son émotion au visiteur. « Bienvenu sur la terre libre et hospitalière du pays des hommes intègres », lancera-t-il, avant d’ajouter « malgré votre calendrier chargé, vous avez daigné penser à rencontre vos confrères et consœurs du Burkina Faso. Nous vous disons infiniment merci ».

« 44 ans de charité dans la discrétion au Burkina »
L’ASSVP du Burkina a vu le jour en 1974 à l’initiative et avec les encouragements de son Eminence le Cardinal Paul Zougrana, indiquera le président, après cette phase de remerciements. De nos jours, l’Association compte 31 conférences avec 716 membres répartis dans neuf(09) Diocèses, a-t-il ajouté.
Justin Zinkoné, soulignant que l’association œuvre dans la discrétion, a tenu cependant à rappeler quelques actions menées par la structure.
Au cours des trois dernières années, grâce à l’appui financier du Conseil Général International(CGI) et du Conseil National de France, l’Association a pu mettre en œuvre plusieurs projets d’un cout global de 47 738 450, touchant les domaines des secours d’urgence, de la santé, de l’éducation et de la formation professionnelle, a-t-il informé. Il s’agit entre autre, déballera-t-il, de projet de restauration de Nambita(5 bénéficiaires), de formation en mécanique de 10 jeunes, de 6 filles en coupe et couture, d’appui aux sinistrés de l’inondation de Gorom-Gorom, Bissinghin et Bama(distribution de riz, farine, couvertures, nattes, savon), de la lutte contre le paludisme à travers le partage de moustiquaires imprégnées, de la prise en charge de la scolarité de 100 élèves de Poytenga et de l’Arrondissement 3 de la commune de Ouagadougou , de l’appui à la scolarisation des enfants des ex-travailleurs du Café Istanbul, de la réalisation de forages… Dressant cette longue liste de projets et de réalisations, le président s’en convainc, « que la charité et le partage peuvent se faire dans la discrétion ».
Pour l’aumônier des Sociétés Saint Vincent de Paul au Burkina Faso, l’abbé Vincent de Paul, « la charité n’est pas un discours intellectuel, mais un acte concret ». Selon lui, l’amour du prochain doit se traduire par des actes concrets. Et d’ajouter « puisse le Christ vous soutenir d’avantage dans votre vocation de partage et de service ».
A l’endroit du Président International de la confédération, Justin Zinkoné revient sur les difficultés liées au manque de ressources financières et à l’engagement des fidèles Chrétiens, constatées au Burkina Faso, aussi bien qu’ailleurs. « Nous espérons que durant votre séjour, nous aurons l’occasion d’échanger autour de ces questions, afin de donner un nouvel élan à notre société » a-t-il espéré.
« Union, amour, partage »
Au tour de son intervention, exprimant également sa gratitude aux vincentiens et vincentiennes, Renato Lima de Oliveira, prit par l’émotion, fondit en larmes. Le 16ième Président Général de la Confédération Internationale Saint Vincent de Paul raconte qu’il a intégré la société en 1990, à l’âge de 15 ans, et n’avait jamais pensé un jour en devenir le Président. Pour faire un monde meilleur, dira-t-il, il faut maintenir votre œuvre et surtout le faire pour l’intérêt général. « Mettez votre œuvre au service de Dieu, aux services des pauvres. N’abandonnez jamais. Unissez-vous. C’est dans l’union que nous pouvons réaliser de grandes choses » a-t-il lancé à l’assistance.
Pour lui, si le choix s’est porté sur le Burkina pour sa première visite en Afrique, c’est au regard du dynamisme et du travail fort appréciable abattu. « Je suis là pour voir de visu ce que vous faites à l’égard des pauvres et des plus démunies, et vous apporter mon soutien inconditionnel » dira-t-il.
Après son séjour au Burkina Faso, Renato Lima de Oliveira informe qu’il poursuivra sa tournée de visite au Nigéria, ainsi que dans d’autre pays.
De sa visite ici au pays des hommes intègres, il prévu entre autres, une visite à domicile d’un malade à Saint Camille, des visites aux filles et jeunes en formation, des visites du projet de restauration et une, aux vielles femmes de Sakoula(ex vielle de Tanghin). C’est dans la journée du samedi 24 février que prendra fin le premier et historique séjour du brésilien Renato Lima de Oliveira.

Hermann Guingané

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : le douanier et le commerçant .Qui a fait quoi ?
ZOODOACTU.C’est dans une salle d’audience remplie de douaniers et de commerçants que le procès (...)
Devant le tribunal : " tu perdra la vie, si tu raconte à quelqu’un... "
ZOODOACTU.Encore une affaire d ‘arnaque, mais dame S. Ami n’y est pour rien en cela. Elle est (...)
Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat : les rapports et les recommandations
ZOODOACTU.Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents (...)
Rémunération des agents publics : " diplôme, durée de la fonction, niveau et pénibilité du service public en cause "
ZOODOINFOS.la conférence des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents (...)
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Maître Anta Guissé, l’avocat de l’Etat burkinabè : " le dossier est loin d’être vide "
ZOODOINFOS.Une extradition ou non ? La justice française n’a pas encore tranché sur le sort de (...)
Pourquoi les paupières tremblent parfois ?
ZOODOACTU.Avez-vous déjà souffert d’un blépharospasme ou d’une fasciculation de la paupière ? (...)
Les soldats de la paix du Burkina Faso sauvent des vies au Mali
ZOODOACTU.Ce 8 juin 2018, les soldats de la paix burkinabé se préparent à s’acquitter de leurs (...)
Situation nationale : les évêques invitent à avoir le sens du bien commun.
ZOODOINFOS.En Assemblée générale ordinaire à Ouagadougou, les évêques de la Conférence épiscopale (...)