Devant le tribunal
Devant le tribunal : l’enfant d’un confrère dans de sales draps...  19 février
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.K. Lionel était face au Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre de faits de grand banditisme, ce 16 février 2018...

En effet, dame Palm a été victime d’un vol à l’arrachée en cette nuit du 1er juillet 2017. Elle était sur la route qui longe la rue des écoles, au quartier Paspanga, sur sa moto, pour se rendre au quartier Somgandé, quant elle a vu deux personnes sur une moto 150 qui sont arrivées à son niveau, ont fait semblant de parler avec elle et ont soudainement saisi son sac à mains et l’ont traînée à environ 5 mètres, avant de prendre la poudre d’escampette.

Le prévenu, qui est un élève en classe de terminale, explique que cette nuit-là, il était à la maison. Son ami, un certain Fayçal, est venu le voir afin qu’ils aillent prendre un pot vers le CENASA. C’est après donc cette randonnée nocturne que de retour, Fayçal, qui est venu avec la moto 150, a été dépassé par dame Palm. Il lui demande alors s’il connaissait la dame, et Lionel répond par la négative. Fayçal lui dit alors qu’il la connait, et qu’il allait lui faire une mauvaise blague. Et cette mauvaise blague était qu’arrivé au niveau de dame Palm, Lionel se saisisse du sac à main de la dame. Et c’est ce qui a été fait...

Ils sont ensuite allés dans un six mètres, ont ouvert le sac et y ont trouvé la somme de 25 000 FCFA, ainsi que deux téléphones portables.

Fayçal donne alors à Lionel la somme de 5 000 FCFA et un téléphone portable, et garde la somme de 20 000 FCFA et l’autre téléphone.

Lionel, qui dit être découragé par cet acte et l’ayant fait sous l’emprise de l’alcool, explique qu’il a déposé le téléphone dans sa chambre, parce qu’il n’en voulait pas, surtout dans les circonstances que les actes se sont passés et où lui-même était dépassé.

C’est donc 5 mois plus trad qu’il a voulu réactiver le téléphone, en y introduisant sa puce, qu’il a été interpellé. Car la police, qui avait reçu la plainte de dame Palm, a pu identifier le numéro qui appelait depuis le téléphone de la victime, et ce numéro était identifié, évidemment, au nom de Lionel...

C’est ainsi que les parents de Lionel ont été sommés de conduire leur enfant au commissariat, et, celui-ci a vite fait de reconnaître les faits.

C’est un prévenu tout confus qui était à la barre, et qui ne savait pas comment il a pu commettre de tels actes. Outre cela, la victime a été transportée par les secours à l’hôpital et avait perdu connaissance, par la chute provoquée par l’acte.

Mais elle déclare tout de même avoir compassion pour ce jeune garçon qui a agi sans savoir la portée de son acte. Elle explique au tribunal qu’elle ne voulait pas que les choses arrivent en justice, mais étant donné les procédures, elle n’y pouvait rien.

Une victime en larmes, pour son bourreau qui risque une condamnation maximale de sept ans, alors que c’est un élève qui fait la classe de terminale et qui s’est laissé emporter dans sa naïveté par un certain Fayçal, qui est actuellement en Allemagne pour ses études. Et c’est donc Lionel qui doit en payer le prix...

Le procureur a rabroué l’indélicat. Il lui explique que dans sa famille, il ne manque de rien. Et pendant les vacances, au lieu de rester tranquille en repos, il se permet d’aller s’empiffrer d’alcool avec des amis, ce qui fait qu’il se retrouve dans de sales draps. Pendant ce temps, Fayçal est en Allemagne, et donc, il doit en payer le prix...

Le procureur a requis contre lui la peine de prison de 7 ans, dont 5 ans de sûreté, ferme...

Délibéré au 23 février 2018...

Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 22 février 2018, par Prudence

La pauvre dame pouvait en mourir dans sa chute et malgré tout elle a de la compassion pour ce jeune inconscient. Franchement, j’ai envi de dire que le Bon Dieu est une femme. Je lance un appel à Fasçal qui, depuis l’allemagne doit suivre ce procès, il doit venir en aide à son ami qui risque de payer pour les deux. Il doit envoyer un message pour reconnaitre les faits et demander pardon à la pauvre dame afin que soit allegée la peine de son ami resté au Faso. Quant aux femmes du Faso ; nos mères, épouses, soeurs, filles, ..etc., cessez d’accrocher vos sacs à mains devant vos motos, surtout à gauche. J’ai même été temoin d’un vol à l’arrachée à la ZAD non loin de l’ONEA vers 21h00 en 2013. Je me suis lancé à la poursuite de ces deux malfrats avec ma moto. J’étais à deux doigts de les neutraliser avec mon arme personnelle mais quelque-chose m’est venu en tête et ils se sont évaporisés vers la station Petrofa derrière Ouagarinter. Prudence !


posté le 23 février 2018, par ^BAFO

A MON HUMBLE AVIS JE SUGGERE QUE LE FAUTIF REPONDE TOTALEMENT DE SON ACTE ET QUE LA VICTIME CESSE VOULOIR UNE CHOSE ET SON CONTRAIRE


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : le douanier et le commerçant .Qui a fait quoi ?
ZOODOACTU.C’est dans une salle d’audience remplie de douaniers et de commerçants que le procès (...)
Devant le tribunal : " tu perdra la vie, si tu raconte à quelqu’un... "
ZOODOACTU.Encore une affaire d ‘arnaque, mais dame S. Ami n’y est pour rien en cela. Elle est (...)
Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat : les rapports et les recommandations
ZOODOACTU.Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents (...)
Rémunération des agents publics : " diplôme, durée de la fonction, niveau et pénibilité du service public en cause "
ZOODOINFOS.la conférence des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents (...)
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Maître Anta Guissé, l’avocat de l’Etat burkinabè : " le dossier est loin d’être vide "
ZOODOINFOS.Une extradition ou non ? La justice française n’a pas encore tranché sur le sort de (...)
Pourquoi les paupières tremblent parfois ?
ZOODOACTU.Avez-vous déjà souffert d’un blépharospasme ou d’une fasciculation de la paupière ? (...)
Les soldats de la paix du Burkina Faso sauvent des vies au Mali
ZOODOACTU.Ce 8 juin 2018, les soldats de la paix burkinabé se préparent à s’acquitter de leurs (...)
Situation nationale : les évêques invitent à avoir le sens du bien commun.
ZOODOINFOS.En Assemblée générale ordinaire à Ouagadougou, les évêques de la Conférence épiscopale (...)