ZoodoInfo
Mouvement syndical : "L’année blanche n’est pas de notre vocable", selon la CNSE   13 janvier
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.La Coordination nationale des syndicats de l’éducation nationale et de la recherche (CNSE) était en conférence de presse samedi 13 janvier pour se prononcer sur les propos du Premier ministre burkinabé, Paul Kaba Thiéba.

La CNSE, dont le présidium était composé, entre autres, de Ouendyam Zongo, Secrétaire général (SG) de ladite Coordination, de Anatole Zongo, SG SNESS, Tapsoba Clément, SG SATEB, Badiel Souleymane, SG SYNTER, et, Blégné Séma, SG SNEA-B, est surtout remontée contre les propos du premier ministre qui tend à la jeter en pâture à l’opinion publique en avançant des propos qui ne sont pas du tout honnêtes. La CNSE explique que depuis lors, il y a eu des rencontres, cela entre autres préavis de grèves et, trois grèves successives ont eu lieu, que sont d’abord une de 48 h, une autre de 96 h et enfin, celle récente de 72 h. Toutes ces actions ont été menées en toute solidarité avec les syndicalistes qui ont bien observé le mot d’ordre de grève...

Cependant, il y a eu des tractions avec le Gouvernement sur la plateforme revendicative qui s’étale en 8 points, et des négociations ont été faites et qui n’ont abouti à pas grand chose, selon la CNSE, qui estime que le Gouvernement ne prend pas au sérieux ses préoccupations et préfère le dilatoire...

Le chiffre de 50 milliards FCFA avancé part le Premier ministre lors de sa conférence de presse du 09 janvier est comme une injure faite au monde de l’éducation, selon la CNSE, surtout que Paul Kba Thiéba dit que le Burkina n’a pas de café, ni de cacao, mais juste un peu d’or, invitant les enseignants à un sursaut patriotique...

Sur la question, la CNSE estime qu’il n’y a pas plus patriote que les enseignants, sinon, le système éducatif burkinabé serait mort. Mais malgré les rudes conditions de travail, entre autres, ainsi que la misère que vivent les enfants pour se nourrir en cantine, les choses continuent. En d’autres termes, il ne faut pas jeter l’anathème sur les autres, pendant que l’on est responsable de ses propres manquements. Et 50 milliards milliards FCFA pour l’éducation n’est rien du tout, par rapport à la formation des enfants pour développer le Faso...

En tous les cas, la CNSE prévient qu’il n’est pas question d’année blanche, parce que ce serait hypothéquer l’avenir des enfants. Les syndiqués disent qu’ils ont des enfants comme tout le monde qui vont à l’école, et donc, pas question d’année blanche, même si c’est cela que les détracteurs avancent...

Une chose est évidente, c’est que tant que les négociations n’aboutiront pas, la lutte continuera toujours, n’en déplaise au Gouvernement qui doit prendre ses responsabilités et respecter ses engagements, selon la CNSE...

Claire Lebœuf

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 16 janvier 2018, par Wennonga Tounsba

Les enfants ont déjà les séquelles de cette lutte "pédagogiquement" nocive et pratiquement difficile à rattraper malgré les bonnes déclarations et intentions de certains de nos collègues et même de nos responsables de la CNSE. Quelques efforts peuvent être faits pour les classes d’examen mais pour le reste, je suis pessimiste. Aussi faut-il qu’on trouve enfin le bout du tunnel dans un délai raisonnable ?


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Situation nationale : des anciens révolutionnaires sortent...
ZOODOACTU.La vie se déroule selon un processus marqué par de grandes étapes et les humains ont (...)
Devant le tribunal : brouilles entre un chirurgien-dentiste et sa secrétaire-comptable
ZOODOACTU.K. Yolande est poursuivie pour des faits de faux, d’usage de faux et d’abus de (...)
Un recrutement de personnels d’appoint notamment les retraités et les volontaires pour la continuité du service public
ZOODOACTU.Le conseil des ministres s’est tenu ce lundi 18 juin 2018 sous la présidence de Roch (...)
Crise au MINEFID : un front-anti grévistes accuse les syndicats en grève d’être des opportunistes
ZOODOACTU.Ce lundi 18 juin 2018, à la Direction générale de la coopération (DGCOOP), des agents du (...)
Devant le tribunal : mystère autour de cette perte à GECOM-SIDCO Burkina
ZOODOACTU.Affaire complexe pour sieur K. Elie, qui est poursuivi pour des faits d’abus de (...)
Conseil des ministres du 20 juin 2018 : 492 procédures administratives ont été identifiées et seront simplifiées d’ici à 2020
ZOODOACTU. L’hebdomadaire Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 20 juin 2018 sous la (...)
Archidiocèse de Ouagadougou : voici le mouvement des prêtres 2018-2019.
ZOODOACTU.Voici la nouvelle configuration des équipes pastorales pour 2018-2019.
Crise au MINEFID : l’Institut Martin Luther King d’Etudes Politiques demande aux parties d’aller au dialogue
ZOODOACTU.L’IEP-ML King fait le triste constat que depuis le début de la crise au sein du MINEFID (...)