ZoodoInfo
Retour des migrants burkinabè de l’enfer Libyen : 19 viennent de regagner leur terre natale  13 janvier
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS.Le retour des migrants Burkinabè de l’illusion paradisiaque, la Lybie, se poursuit dans le pays des hommes intègres. Dans la nuit du jeudi 11 janvier 2018, 19 migrants viennent d’être accueillis à l’aéroport International de Ouagadougou, dans leur pays, le Burkina Faso.

« On est mieux que chez soi », dit-on souvent. Le « ouf » de soulagement se lisait sur le visage des aventuriers, lorsqu’ils foulaient la terre de leurs ancêtres, cette nuit du jeudi 11 janvier, à l’Aéroport International de Ouagadougou. Partis dans l’espoir d’un mieux-être, ils reviennent bredouilles, certes, mais dans la claire conviction que le Burkina est un eldorado inexploré. En effet, selon les chiffres livrés par le ministre délégué auprès du ministre des Affaires étrangères et de la coopération, Rita Agneketom, plus de 2958 migrants burkinabè ont été rapatriés de 2011 à janvier 2018. Cette opération, a-t-elle informé, s’est faite en partenariat avec l’Organisation Internationale des Migrations(OIM) et l’Union Européenne.
Leurs calvaires, confieront les migrants aux hommes de médias à l’occasion, ils ne souhaitent à personne. Tout en remerciant le gouvernement de les avoir extirpés de cet honneur, d’autres livreront à presse, ce qu’ils ont vécus lors de leur séjour. Les noirs, dira l’un d’eux, Mohamed Compaoré, sont moins considérés que les animaux là-bas en Lybie. On vous jetait injustement en prison, à par partir du moment que vous êtes un noir, et comme une marchandise, on faisait du chantage à vos parents restés au pays, raconte t’il. Les esclavagistes demandaient de l’argent en retour et sommaient de vous tuer si toute fois vos parents ne s’exécutaient pas. Dès fois, suite au silence de la famille, il arrivait qu’on exécute certains migrants pour non-paiement de la rançon. Pour un autre qui raconte son calvaire, il raconte qu’il était un employé, digne d’esclave, au service de son patron. « Je pouvais travailler durement, et à la fin du mois, au lieu qu’on me remette 500 dinar, mon employeur ne me donnait que 50 » a-t-il indiqué. L’écart est quand important, nul besoin de démontrer l’exploitation. Dès fois, il arrivait qu’il ne soit même pas rémunéré. Comme une conspiration générale, leur séjour n’a été que raquettes, tortures, humiliations et asservissements sur le sol Libyen.
Le conseil fondamental qu’ils (migrants) livrent à l’occasion, c’est un appel à toute la jeunesse burkinabè à ne point s’hasarder à vouloir entreprendre ce périple.
Les migrants, a informé la délégation du minsitère des affaires érangères, seront logés au centre de transit sis à Somgandé où ils recevront des soins médicaux et psychosociaux nécessaires. L’équipe qui se chargera de cette besogne est composée des volontaires de la Croix-Rouge, de l’OIM et du Conseil National pour le Secours d’Urgence et de Réhabilitation(CONASUR). Les migrants recevront également le lendemain des kits contenant des articles de toilettes et une symbolique somme de 30 000F. Cette somme leur permettra de rejoindre leurs villages et maisons respectifs.
L’appui ne s’arrête pas là. Au-delà ce qui a été énuméré, ils bénéficieront d’un appui technique, afin de leur permettre une réinsertion professionnelle, en fonction des aptitudes et des besoins de tout un chacun.

Hermann Guingané

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Mathias Tankoano, êlu président .Aziz Bamogo, VP.
ZOODOINFOS.Le collège des conseillers a élu par consensus, Mathias Tankoano, Avocat, Conseiller (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)
Aperçu des méthodes de contraception et de leurs conséquences sur la santé
ZOODOACTU.Le langage courant désigne sous le terme « contraception » un certain nombre de (...)
Récit d’une offre de rétribution illégale par un enquêté à un agent de la police municipale
ZOODOACTU.Une fois, sur l’avenue Charles de Gaulle, la police municipale m’a arrêté pour (...)