Devant le tribunal
Devant le tribunal : tromperie de haut vol. 33 ordinateurs portables partis comme du vent...  12 décembre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.C’est en mars dernier que K. Lambert est venu voir la société Hightech Burkina, avec lequel il a l’habitude de travailler, pour se faire donner des ordinateurs portables de marque DELL, 33 au total. Il a expliqué qu’il aurait eu un marché émanant du ministère en charge des finances, et tout était OK...

Sauf que c’était du leurre, et c ’est ce qui a été découvert par la suite. Le prévenu n’était cependant pas présent au procès, ce 08 décembre 2017, au tribunal de grande instance de Ouagadougou, car incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction de Diapaga, selon les explications du Tribunal.

Le représentant de Hightech Burkina, Camara B., explique que Lambert est venu les voir pour une commande d’ordinateurs pour un marché qu’il aurait décroché au sein du ministère en charge des finances. Il tenait des documents, que Camara vérifie, et lui dit par la suite que sur ces mêmes documents, ce n’est pas lui mais une autre société qui en est attributaire. Lambert le convainc en lui disant que c’était bien lui l’attributaire de ce marché de 33 ordinateurs, et, Camara, mis en confiance, accepte de prendre 7 chèques pour les ordinateurs, qu’il devait encaisser par-à-coups.

Sauf que ce ne sera pas le cas, parce que Camara se rendra en banque et l’on lui signifiera que son client est sans provision de compte.

Il fait alors ses propres enquêtes, et découvre que c’était d’une tromperie qu’il a été victime.

Car le jour que Lambert est venu, il avait quitté la Gendarmerie où il a failli être coffré parce qu’il avait grugé une dame, qui l’y a donc convoqué. Et pour échapper à cela, il est venu voir Camara et a pris les 33 ordinateurs portables, pour ensuite aller éponger sa dette envers la dame à la Gendarmerie. En d’autres termes, c’est "déshabiller Pierre pour habiller Paul", comme le dit l’adage.

Au total, c’est la somme de 15 985 000 FCFA qu’il a escroquée, au détriment de Higteh Burkina. Somme que la société réclame, par la voix de son Conseil, ainsi que la somme de 1 millions FCFA comme dommages et intérêts, et, 2 millions FCFA au titre des frais exposés...

Le procureur a requis contre l’indélicat la peine de 36 mois de prison ferme. Délibération prévue pour ce 22 décembre 2017...


Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
Conseil Supérieur de la Communication (CSC) : Mathias Tankoano, êlu président .Aziz Bamogo, VP.
ZOODOINFOS.Le collège des conseillers a élu par consensus, Mathias Tankoano, Avocat, Conseiller (...)
Sucres cachés, les aliments à éviter
ZOODOACTU.Véritable menace, le sucre est partout dans notre alimentation. Même là où on ne le (...)
Aperçu des méthodes de contraception et de leurs conséquences sur la santé
ZOODOACTU.Le langage courant désigne sous le terme « contraception » un certain nombre de (...)
Récit d’une offre de rétribution illégale par un enquêté à un agent de la police municipale
ZOODOACTU.Une fois, sur l’avenue Charles de Gaulle, la police municipale m’a arrêté pour (...)