ACTUALITE
Burkina – Affaire Zongo : François Compaoré bientôt fixé sur son sort ??  3 décembre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Les avocats français de François Compaoré ont reçu, le 18 novembre, les pièces de la procédure ouverte par la justice burkinabè à l’encontre de leur client dans le dossier Norbert Zongo.

Inculpé pour « incitation à assassinat » et visé par un mandat d’arrêt international, le frère de Blaise Compaoré avait été interpellé, le 29 octobre, à l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle. Il est depuis soumis à un contrôle judiciaire en France. La chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris devrait examiner à la mi-janvier la demande d’extradition déposée par Ouagadougou.

Une demande qui, selon ses conseils, a peu de chances d’aboutir car, bien qu’elle n’ait pas été appliquée depuis des années, la peine de mort est toujours en vigueur au Burkina.

La réponse de Macron

Lors de son grand oral de ce mardi 28 novembre à l’université de Ouagadougou, le président français a été interpellé sur cette question. « Nous avons espéré que vous alliez amener avec vous, dans vos valises, le frère cadet de notre ancien président, M. François Compaoré. Pourriez-vous nous l’envoyer par Air France ? » lui a lancé, directe, une étudiante.

Réponse d’Emmanuel Macron : François Compaoré est « sous l’autorité d’une justice française indépendante » et « parce que les justice sont indépendantes je ne vais pas vous ramener qui que ce soit ». Ces précautions oratoires posées, le président français n’en a pas moins rajouté : « Je ne doute pas que la réponse à la demande d’extradition sera favorable ».

JeuneAfrique

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 4 décembre 2017, par Kôrô Yamyélé

’’Une demande qui, selon ses conseils, a peu de chances d’aboutir car, bien qu’elle n’ait pas été appliquée depuis des années, la peine de mort est toujours en vigueur au Burkina’’.

- OK, alors ses conseils devront aussi lui dire qu’il a peu de chance de revenir au Burkina ici si cette procédure n’abouti pas. Et il doit se résoudre à demeurer et vivre en dehors du Bukina, lui et sa famille.

Par Kôrô Yamyélé


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : l’enfant d’un confrère dans de sales draps...
ZOODOACTU.K. Lionel était face au Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre de (...)
De retour de mission du Mali, un soldat se fait extorquer la somme de 8 millions FCFA dans l’achat d’une parcelle...
ZOODOACTU.C. Salifou est un soldat qui est revenu du nord Mali de mission, en 2017. Il décide (...)
Un passager découvert mort dans les toilettes de la gare Rakiéta-Larllé de Ouagadougou...
ZOODOACTU.A la gare de transport voyageurs Rakiéta de Larllé s’est déroulé un drame ce jeudi 15 (...)
Devant le tribunal : manque de bol pour des arnaqueurs d’un pandore...
ZOODOACTU.Voilà des personnes qui ont essayé une arnaque et qui sont tombées sur le Commandant de (...)
Violences sexuelles sur une fille : arrestation de trois personnes mises en cause
ZOODOACTU.Dans la nuit du 15 au 16 Février 2018, mon parquet était informé de ce qu’une vidéo (...)
Devant le tribunal : le procureur requiert 5 ans de prison ferme pour le maire de Pouni
ZOODOACTU.Le maire de la commune rurale de Pouni, Ido Dieudonné, et sieur Neya Rasmané, ont (...)
Arrondissement 3 de Ouagadougou : les conseillers opposés au maire demandent au ministre à entériner la destitution de Raïnatou Ouédraogo
ZOODOACTU.Les 16 conseillers opposés au maire de l’arrondissement 3 de Ouagadougou, Raïnatou (...)
Devant le tribunal : défaut de maîtrise au volant, homicide involontaire et délit de fuite, entre autres faits...
ZOODOACTU.Allassané I. est conducteur d’un car de transport voyageurs et qui fait la navette (...)
Urgent : communiqué de la Gendarmerie Nationale
ZOODOACTU. Suite au Cambriolage du magasin de l’Agence Nationale de la Radioprotection et de (...)
CEDEAO : 4 Chefs d’État bientôt à Accra pour "Accélérer’’ la monnaie unique
ZOODOACTU.Quatre chefs d’Etat ouest-africains se retrouveront mercredi, à Accra, au Ghana, pour (...)