ACTUALITE
Burkina – Affaire Zongo : François Compaoré bientôt fixé sur son sort ??  3 décembre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Les avocats français de François Compaoré ont reçu, le 18 novembre, les pièces de la procédure ouverte par la justice burkinabè à l’encontre de leur client dans le dossier Norbert Zongo.

Inculpé pour « incitation à assassinat » et visé par un mandat d’arrêt international, le frère de Blaise Compaoré avait été interpellé, le 29 octobre, à l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle. Il est depuis soumis à un contrôle judiciaire en France. La chambre d’instruction de la cour d’appel de Paris devrait examiner à la mi-janvier la demande d’extradition déposée par Ouagadougou.

Une demande qui, selon ses conseils, a peu de chances d’aboutir car, bien qu’elle n’ait pas été appliquée depuis des années, la peine de mort est toujours en vigueur au Burkina.

La réponse de Macron

Lors de son grand oral de ce mardi 28 novembre à l’université de Ouagadougou, le président français a été interpellé sur cette question. « Nous avons espéré que vous alliez amener avec vous, dans vos valises, le frère cadet de notre ancien président, M. François Compaoré. Pourriez-vous nous l’envoyer par Air France ? » lui a lancé, directe, une étudiante.

Réponse d’Emmanuel Macron : François Compaoré est « sous l’autorité d’une justice française indépendante » et « parce que les justice sont indépendantes je ne vais pas vous ramener qui que ce soit ». Ces précautions oratoires posées, le président français n’en a pas moins rajouté : « Je ne doute pas que la réponse à la demande d’extradition sera favorable ».

JeuneAfrique

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 4 décembre 2017, par Kôrô Yamyélé

’’Une demande qui, selon ses conseils, a peu de chances d’aboutir car, bien qu’elle n’ait pas été appliquée depuis des années, la peine de mort est toujours en vigueur au Burkina’’.

- OK, alors ses conseils devront aussi lui dire qu’il a peu de chance de revenir au Burkina ici si cette procédure n’abouti pas. Et il doit se résoudre à demeurer et vivre en dehors du Bukina, lui et sa famille.

Par Kôrô Yamyélé


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Issaka Lingani, entendu pour la publication d’une vidéo (actualisée)
ZOODOONFOS.Issaka Lingani, journaliste et analyste politique a été entendu, ce mardi 18 (...)
Pama-Gayeri : des frappes aériennes de l’armée contre des bases terroristes.
ZOODOACTU.Ceci est communiqué de la direction de la communication et des relations publiques, (...)
Diocèse de Diébougou : l’Eglise paroissale de Dissin profanée...
ZOODOACTU.Les fidèles de la paroisse de Dissin, dans le diocèse de Diébougou, ont été surpris dans (...)
Zones non-loties : 30 % de la superficie de Ouagadougou et 40 % de sa population soit plus de 1 000 000 d’habitants
ZOODOINFOS.Les communes de Saaba, de Koubri, de Pabre, de Konki Ipala, Loumbila, (...)
Devant le tribunal : « c’est le jour de mon anniversaire que j’ai appris à fumer le cannabis »
ZOODOACTU.O. M. était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce mardi 18 septembre (...)
Le Caucus des Cadres pour le Changement de l’UPC : " haro sur les OSC ‘’croque-morts’’ "
ZOODOINFOS.Ceci est une tribune du Caucus des Cadres pour le Changement (3C) de l’union pour le (...)
Synthése du conseil des ministres du 19 septembre 2018 :cadrages de la circulation des véhicules poids lourds au centre ville
ZOODOACTU. Le conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 19 septembre 2018, sous la (...)
Burkina Faso : Vaincre ou mourir !
ZOODOINFOS.Nos concitoyens continuent de se faire sauvagement abattre. Le dernier forfait en (...)
Brigitte et Emmanuel Macron craquent pour une fillette à l’Elysée !
ZOODOINTER.Le président de la République et son épouse Brigitte Macron auront activement participé (...)
Kompienga : neuf civils tués par des assaillants
ZOODOACTU.Huit civils ont été abattus tôt samedi par des assaillants à Kompienbiga et à Diabiga, (...)