Devant le tribunal
Devant le tribunal : « Je ne savais pas qu’elle a 14 ans… »  20 novembre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Z. Emmanuel a comparu devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, ce vendredi 17 novembre 2017 pour répondre des faits de détournement d’une mineur de 14 ans.
Z. Emmanuel, né le 1er Janvier 1991 à Bazèga, est un apprenti chauffeur, résident à Ouagadougou, célibataire sans enfant. Il est accusé depuis septembre 2017, sans menace, ni violence ni fraude, avoir enlevé et détourné S.Ousnatou, une mineure âgée de 14 ans, née le 16 aout 2003.
Ayant comparu face au tribunal le prévenu s’explique « C’est dans mon lieu de travail que nous nous sommes rencontrés. Son papa travaillait également juste à côté. Et c’est lui, qui a proposé un jour de me donner sa fille, à la seule condition que je me convertisse à la religion musulmane (wahhabite). Et je lui ai fait comprendre que je n’étais pas d’accord à faire cette conversion. J’ai dit être toute fois disposé à un faire un mariage et non à me convertir ».
Le prévenu explique aussi que la fille est venu chez lui un jour et lui a confié qu’elle allait être donnée en mariage par ses parents. Ne voulant pas de ce mariage forcé, S. Ousnatou a donc quitté la maison familiale, à l’insu de ses parents pour se réfugié chez lui, où elle séjournera près de 7 jours.
Au cours de son séjour chez le prévenu, elle entretiendra des rapports sexuels non protégés avec ce dernier. Et d’ailleurs, précisons que tous ses rapports avec la victime étaient non-protégés, rapportera les juges.
Chose que déplore ces derniers et met le fait sur le compte de l’âge de la victime. En réalité, aux moments des faits, la fille avait à peine 14 ans. Une fille de 14 ans, selon les juges, ne peut pas exprimer une volonté libre et équilibrée, raison pour laquelle elle n’a d’ailleurs pas su ou voulu se protéger lors des rapports.
Le prévenu semble ne pas trop regretter son acte, reconnait néanmoins son péché, mais dit avoir été berné par sa compagne sur son âge réel.
Pour le Procureur du Faso, cette justification aussi plate, ne saurait être prise en compte. Selon lui, le prévenu semble ignorer les grossesses précoces, les MST… , sinon que plus âgé que S .Ousnatou, il aurait au moins eu le réflexe de lui proposer une protection lors des rapports sexuels. Et visiblement, son âge ne lui permettant pas de mieux discerner. Elle était donc à la merci du prévenu. Pour donc la protection des mineur et des enfants, le Procureur a requis contre lui une peine d’emprisonnement ferme de 12 mois, aux dépends.
Finalement, Z. Emmanuel sera condamné par les juges à 6 mois ferme aux dépends.

Claire. L

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN