ACTUALITE
Simon COMPAORE : "Baraboulé est sécurisé"  13 novembre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. Le Ministre d’État, Ministre de la Sécurité Simon Compaoré et son collègue de l’Education Nationale et de l’Alphabétisation Jean Martin Coulibaly ont visité ce lundi 13 novembre 2017, le commissariat de Police de District (entièrement reconstruit) de la Commune de Baraboulé.

Ce commissariat a fait l’objet d’une attaque terroriste le 27 février 2017. Aujourd’hui, c’est un commissariat entièrement reconstruit et clôturé que la délégation ministérielle a visité. Ce service de sécurité a bénéficié aussi d’une dotation en véhicule et d’autres moyens roulants. D’où la satisfaction du premier responsable du commissariat de Baraboulé, l’officier de police Abdoulaye Sawadogo. Il a traduit sa fierté et toute sa reconnaissance au gouvernement burkinabé.

Après le Commissariat de police, les ministres Compaoré et Coulibaly se sont rendus à l’Ecole "A" de la localité pour encourager et rassurer les enseignants et les élèves.
Avant de quitter Baraboulé, la délégation ministérielle a échangé avec les Forces vives de la commune.

"Nous sommes venus au nom du Président du Faso et du Premier Ministre, vous dire que Baraboulé est sécurisé. Votre localité compte beaucoup pour le Burkina Faso. Je vous invite à collaborer avec les Forces de Défense et de Sécurité", a dit le Ministre en charge de la sécurité. Le Ministre de l’Education pour sa part a salué l’esprit de sacrifice et d’abnégation des enseignants.

C’est le même message que les ministres en charge de la sécurité et de l’éducation ont livré aux populations de la commune de Diguel. Simon Compaoré et #Jean_Martin_Coulibaly ont rassuré leurs interlocuteurs que des dispositions sont prises pour trouver des solutions afin que les écoles soient rouvertes. Sur le plan sécuritaire, le Ministre d’État a laissé entendre que dans les mois à venir, les populations vont constater un changement. Mais en attendant la franche collaboration avec les Forces de Défense et de Sécurité est vivement recommandée.

La Direction de la Communication et de la Presse Ministérielle du Ministère de la Sécurité

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : plaintes contre les maquis La Garde plus et Dynastie, sis au quartier Paspanga
ZOODOACTU.Les tenanciers des maquis (Bars et restaurants dansants) que sont la Garde Plus et (...)
Devant le tribunal : deux élèves comparaissent pour avoir troublé d’autres écoles lors d’une grève d’enseignants
ZOODOACTU.I. P. Ismaël, élève en classe de troisième (âgé de 19 ans) au Groupe scolaire Sainte (...)
Devant le tribunal : 10 ans de prison, dont 7 ans de sûreté pour Abdoul Fatao...
ZOODOACTU.S. F. Abdoul a comparu devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou ce (...)
Kompienga : des assaillants ouvrent le feu sur un habitant.
ZOODOACTU.Des assaillants ont attaqués ce lundi 15 janvier, aux environs de 18 heures, le (...)
Les forces armées nationales interpellent des individus suspectés d’être en lien avec les groupes armés extrémistes et violents au Nord du pays.
ZOODOACTU.Les opérations de sécurisation réalisées par les unités déployées au Nord du pays pendant (...)
Kôrô Yamyélé dans un petit village au Burkina Faso : à son Excellence Monsieur Donald TRUMP, Président des USA
ZOODOINFOS.Excellence, je suis un fermier (pas comme ceux des USA) dans un petit village du (...)
Création du Haut Conseil pour le Dialogue Social : Bassolma Bazié explique le superflu
ZOODOACTU.Le Bureau du collectif CGT-B a tenu une conférence de presse ce jeudi 18 janvier 2018 (...)
Conseil des ministres du 17 janvier 2018 : le 5è recensement général de la population et de l’habitat sera organisé cette année
ZOODOACTU. Le traditionnel Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 17 janvier 2018 sous la (...)
Elève blessé à Boussé : l’AESO exige la vérité et justice sur cette affaire
ZOODOACTU.Le Jeudi 18 Janvier 2018 une délégation de l’ Association des Elèves du Secondaire de (...)
Putsch déjoué en Guinée équatoriale : enquête sur les dessous de l’« opération Obiang »
ZOODOINTER.Quelles étaient les motivations du commando arrêté pendant la période de Noël ? Après (...)