Devant le tribunal
Devant le tribunal : "mieux vaut un criminel en liberté qu’un innocent en prison"  5 novembre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Martin N. a eu une grande veine devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, ce vendredi 03 novembre 2017. Il était confronté à dame K. Elibié, la prétendue victime.

Les faits sont que Martin était de passage devant la cour d’habitation de dame Elibié. Celle-ci avait du mal à démarrer sa motocyclette. Elle appelle alors Martin qui était de passage et qui l’aide à le faire. Elle se propose ensuite de le déposer là où il partait, étant donné que c’est sur la même direction.

Au bout du virage non loin de chez la dame, les deux perdent l’équilibre de sur la moto. Martin se débrouille pour ôter leurs pieds de dessous la moto, et c’est là que dame Elibié commence à crier au voleur.

Martin commence donc à prendre ses jambes au cou, mais est vite rattrapé par les riverains qui le bastonnent copieusement, d’autant plus que dame Elibié a dit que celui-ci lui a porté un violent coup sur la tête pour partir avec sa moto.

C’est surtout l’avocat de Martin qui viendra étayer la situation. Il explique que pour quelqu’un qui veut emporter une moto, il pouvait le faire en démarrant l’engin. Outre cela, s’il est monté derrière la victime, pour l’assommer et emporter l’engin, ce n’est pas sur le front qu’il allait porter son coup, mais sur la nuque. Ce qui était aussi risquant pour lui et la victime.

Par ailleurs, le Conseil de Martin estime que dès que dame Elibié a mal pris le virage et est tombée, elle a été prise de panique. Parce que le choc sur le front lui a fait penser qu"elle avait été frappée, pendant que ce n’était pas le cas, car son front a dû heurter le guidon de la moto ou bien le sol. Cette panique est logique, d’autant plus que les deux ne se connaissaient pas auparavant.

En tous les cas, l’avocat estime que cette enquête menée par ceux qui ont établi le procès-verbal de son client ne sont pas allés au delà de ce que dame Elibié leur a raconté. Car il fallait assez de détails pour peaufiner ce dossier, qui peut faire que l’on emprisonne un innocent.

Evidemment, Martin, pour sa part, explique que c’est juste pour aider qu’il a fait ce geste de démarrer la moto de dame Elibié, puis est monté sur proposition de celle-ci. Il raconte comment il a été molesté là-où il était gardé, ainsi que la somme de 300 000 FCFA demandée à son grand-frère par ceux qui étaient en charge de son affaire, pour le libérer. Sauf que celui-ci a dit qu’il ne connait pas son petit-frère dans ces genres de choses et préfère que le justice soit saisie.

Comme mot de la fin, Martin crie que même s’il voyait quelqu’un en train de mourir, il ne lui portera plus secours, parce que cette affaire le dépasse...

Son frère et lui n’ont pas eu tort dans leur patience. Car au delà du fait que le ministère public, par la voix du Procureur, estime que Martin est coupable et a requis une peine de 7 ans de prison contre celui-ci, dont 4 ans de sûreté, le Tribunal l’a tout simplement relaxé au bénéfice du doute, comme auparavant plaidé par l’avocat de sa défense...

Cette affaire, qui aura duré assez longtemps en audience, était si curieuse et suspecte au sein de la salle, si bien que beaucoup de personnes en étaient remontées, et, des murmures d’indignation se faisaient entendre par-ci par-là. Mais tout le monde était relaxe après le verdict, et les commentaires allaient bon train... Car comme le disent les Juges, "mieux vaut un criminel en liberté qu’un innocent en prison"...


Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 6 novembre 2017, par Omar

Quel genre de procureur es-tu ? Il est temps qu’on vire tous les sales magistrats


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Issaka Lingani, entendu pour la publication d’une vidéo (actualisée)
ZOODOONFOS.Issaka Lingani, journaliste et analyste politique a été entendu, ce mardi 18 (...)
Pama-Gayeri : des frappes aériennes de l’armée contre des bases terroristes.
ZOODOACTU.Ceci est communiqué de la direction de la communication et des relations publiques, (...)
Diocèse de Diébougou : l’Eglise paroissale de Dissin profanée...
ZOODOACTU.Les fidèles de la paroisse de Dissin, dans le diocèse de Diébougou, ont été surpris dans (...)
Zones non-loties : 30 % de la superficie de Ouagadougou et 40 % de sa population soit plus de 1 000 000 d’habitants
ZOODOINFOS.Les communes de Saaba, de Koubri, de Pabre, de Konki Ipala, Loumbila, (...)
Devant le tribunal : « c’est le jour de mon anniversaire que j’ai appris à fumer le cannabis »
ZOODOACTU.O. M. était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce mardi 18 septembre (...)
Kaya : dix filles excisées admises à l’hôpital après des complications
ZOODOACTU.Dix filles âgées de quatre à quinze ans ont été admises jeudi au CHR de Kaya, suite à des (...)
Le Caucus des Cadres pour le Changement de l’UPC : " haro sur les OSC ‘’croque-morts’’ "
ZOODOINFOS.Ceci est une tribune du Caucus des Cadres pour le Changement (3C) de l’union pour le (...)
Synthése du conseil des ministres du 19 septembre 2018 :cadrages de la circulation des véhicules poids lourds au centre ville
ZOODOACTU. Le conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 19 septembre 2018, sous la (...)
Burkina Faso : Vaincre ou mourir !
ZOODOINFOS.Nos concitoyens continuent de se faire sauvagement abattre. Le dernier forfait en (...)
Kompienga : neuf civils tués par des assaillants
ZOODOACTU.Huit civils ont été abattus tôt samedi par des assaillants à Kompienbiga et à Diabiga, (...)