Devant le tribunal
Devant le tribunal : "mieux vaut un criminel en liberté qu’un innocent en prison"  5 novembre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Martin N. a eu une grande veine devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, ce vendredi 03 novembre 2017. Il était confronté à dame K. Elibié, la prétendue victime.

Les faits sont que Martin était de passage devant la cour d’habitation de dame Elibié. Celle-ci avait du mal à démarrer sa motocyclette. Elle appelle alors Martin qui était de passage et qui l’aide à le faire. Elle se propose ensuite de le déposer là où il partait, étant donné que c’est sur la même direction.

Au bout du virage non loin de chez la dame, les deux perdent l’équilibre de sur la moto. Martin se débrouille pour ôter leurs pieds de dessous la moto, et c’est là que dame Elibié commence à crier au voleur.

Martin commence donc à prendre ses jambes au cou, mais est vite rattrapé par les riverains qui le bastonnent copieusement, d’autant plus que dame Elibié a dit que celui-ci lui a porté un violent coup sur la tête pour partir avec sa moto.

C’est surtout l’avocat de Martin qui viendra étayer la situation. Il explique que pour quelqu’un qui veut emporter une moto, il pouvait le faire en démarrant l’engin. Outre cela, s’il est monté derrière la victime, pour l’assommer et emporter l’engin, ce n’est pas sur le front qu’il allait porter son coup, mais sur la nuque. Ce qui était aussi risquant pour lui et la victime.

Par ailleurs, le Conseil de Martin estime que dès que dame Elibié a mal pris le virage et est tombée, elle a été prise de panique. Parce que le choc sur le front lui a fait penser qu"elle avait été frappée, pendant que ce n’était pas le cas, car son front a dû heurter le guidon de la moto ou bien le sol. Cette panique est logique, d’autant plus que les deux ne se connaissaient pas auparavant.

En tous les cas, l’avocat estime que cette enquête menée par ceux qui ont établi le procès-verbal de son client ne sont pas allés au delà de ce que dame Elibié leur a raconté. Car il fallait assez de détails pour peaufiner ce dossier, qui peut faire que l’on emprisonne un innocent.

Evidemment, Martin, pour sa part, explique que c’est juste pour aider qu’il a fait ce geste de démarrer la moto de dame Elibié, puis est monté sur proposition de celle-ci. Il raconte comment il a été molesté là-où il était gardé, ainsi que la somme de 300 000 FCFA demandée à son grand-frère par ceux qui étaient en charge de son affaire, pour le libérer. Sauf que celui-ci a dit qu’il ne connait pas son petit-frère dans ces genres de choses et préfère que le justice soit saisie.

Comme mot de la fin, Martin crie que même s’il voyait quelqu’un en train de mourir, il ne lui portera plus secours, parce que cette affaire le dépasse...

Son frère et lui n’ont pas eu tort dans leur patience. Car au delà du fait que le ministère public, par la voix du Procureur, estime que Martin est coupable et a requis une peine de 7 ans de prison contre celui-ci, dont 4 ans de sûreté, le Tribunal l’a tout simplement relaxé au bénéfice du doute, comme auparavant plaidé par l’avocat de sa défense...

Cette affaire, qui aura duré assez longtemps en audience, était si curieuse et suspecte au sein de la salle, si bien que beaucoup de personnes en étaient remontées, et, des murmures d’indignation se faisaient entendre par-ci par-là. Mais tout le monde était relaxe après le verdict, et les commentaires allaient bon train... Car comme le disent les Juges, "mieux vaut un criminel en liberté qu’un innocent en prison"...


Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 6 novembre 2017, par Omar

Quel genre de procureur es-tu ? Il est temps qu’on vire tous les sales magistrats


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : l’enfant d’un confrère dans de sales draps...
ZOODOACTU.K. Lionel était face au Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre de (...)
De retour de mission du Mali, un soldat se fait extorquer la somme de 8 millions FCFA dans l’achat d’une parcelle...
ZOODOACTU.C. Salifou est un soldat qui est revenu du nord Mali de mission, en 2017. Il décide (...)
Un passager découvert mort dans les toilettes de la gare Rakiéta-Larllé de Ouagadougou...
ZOODOACTU.A la gare de transport voyageurs Rakiéta de Larllé s’est déroulé un drame ce jeudi 15 (...)
Devant le tribunal : manque de bol pour des arnaqueurs d’un pandore...
ZOODOACTU.Voilà des personnes qui ont essayé une arnaque et qui sont tombées sur le Commandant de (...)
Violences sexuelles sur une fille : arrestation de trois personnes mises en cause
ZOODOACTU.Dans la nuit du 15 au 16 Février 2018, mon parquet était informé de ce qu’une vidéo (...)
Devant le tribunal : le procureur requiert 5 ans de prison ferme pour le maire de Pouni
ZOODOACTU.Le maire de la commune rurale de Pouni, Ido Dieudonné, et sieur Neya Rasmané, ont (...)
Arrondissement 3 de Ouagadougou : les conseillers opposés au maire demandent au ministre à entériner la destitution de Raïnatou Ouédraogo
ZOODOACTU.Les 16 conseillers opposés au maire de l’arrondissement 3 de Ouagadougou, Raïnatou (...)
Urgent : communiqué de la Gendarmerie Nationale
ZOODOACTU. Suite au Cambriolage du magasin de l’Agence Nationale de la Radioprotection et de (...)
CEDEAO : 4 Chefs d’État bientôt à Accra pour "Accélérer’’ la monnaie unique
ZOODOACTU.Quatre chefs d’Etat ouest-africains se retrouveront mercredi, à Accra, au Ghana, pour (...)
Devant le tribunal : une histoire mirobolante d’immigration...
ZOODOACTU.Diallo A., footballeur de 19 ans, réside en Guinée-Conakry. Il possède la double (...)