Devant le tribunal
Devant le tribunal : quand deux associés se retrouvent à laver le linge sale en public  27 octobre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Cette affaire se passe entre deux personnes de la même nationalité vivant au Burkina Faso. Il s’agit de Alassane S., le prévenu, et de dame Aïcha. Le mis en cause est menuisier de profession, est âgé de 37 ans, et est père de 4 enfants, dont 3 qui vivent au Ghana. Quant à la victime, elle est commerçante et a la soixantaine, à peu près.

Alassane est accusé d’abus de confiance sur la somme de 230 000 FCFA. Selon la victime, elle lui a donné l’argent pour lui confectionner des meubles qu’elle revendrait, sauf que c’en a pas été le cas.

Mais il se trouve que ce n’est pas ainsi, comme expliqué par dame Aïcha à la police, car le prévenu explique qu’il a bel et bien confectionné les meubles et les a remis à dame Aïcha, qui les a mis en vente pendant près de 8 mois, sans succès. Elle a donc décidé de revenir les lui donner pour cession, au même prix, au cas où il trouvera un acquéreur.

Sauf qu’il va vendre lesdits meubles et utiliser l’argent à d’autres fins, notamment des problèmes de famille, selon celui-ci, parce qu’il était au pied du mur.

Il explique que dame Aïcha est venue le voir et, il lui a demandé de lui laisser le temps d’un mois pour lui rembourser son argent, mais celle-ci n’a rien voulu savoir. Ce qui l’a donc conduit devant la police et ensuite à la barre. Il explique cependant qu’il travaille avec la victime depuis de longues années, et c’est lui qui fabrique les meubles que celle-ci revend...

Dame Aïcha explique à son tour qu’elle a dû convoquer le prévenu parce que celui-ci avait un ton menaçant. Elle réclame son dû, soit 230 000 FCFA, chose que le prévenu a promis rembourser en trois mensualités.

Ce qui a surtout tiqué les magistrats est qu’ils voulaient savoir à quel moment exactement se sont passés les faits. Car le prévenu dit que cela avoisine 3 ans, pendant que la victime tergiverse, sans savoir exactement à quelle date. Mais elle dit qu’il y a au moins trois ans de cela.

Le procureur a voulu savoir si c’était avant la date de l’insurrection, c’est-à-dire au moment où Blaise Compaoré était au pouvoir, car au moins, cela, personne ne saurait l’ignorer au Burkina, mais celle-ci n’a même pas pu répondre. C’est le prévenu qui a expliqué que c’est deux mois après, soit au mois de décembre 2014, qu’il a reçu les 230 000 FCFA, avant de confectionner les meubles et les remettre à la plaignante.

Cette question de la date était de rigueur, parce que le délai de dépôt de plainte est de 3 ans, sous peine de proscription. En d’autres termes, si cette affaire datait d’il y a trois ans ou bien au delà, elle était proscrite, car plus rien à faire...

Alassane a été condamné à la peine de prison de 12 mois avec sursis, et au paiement de la somme de 230 000 FCFA, comme dommages et intérêts à la victime...

Claire Leboeuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Issaka Lingani, entendu pour la publication d’une vidéo (actualisée)
ZOODOONFOS.Issaka Lingani, journaliste et analyste politique a été entendu, ce mardi 18 (...)
Pama-Gayeri : des frappes aériennes de l’armée contre des bases terroristes.
ZOODOACTU.Ceci est communiqué de la direction de la communication et des relations publiques, (...)
Diocèse de Diébougou : l’Eglise paroissale de Dissin profanée...
ZOODOACTU.Les fidèles de la paroisse de Dissin, dans le diocèse de Diébougou, ont été surpris dans (...)
Zones non-loties : 30 % de la superficie de Ouagadougou et 40 % de sa population soit plus de 1 000 000 d’habitants
ZOODOINFOS.Les communes de Saaba, de Koubri, de Pabre, de Konki Ipala, Loumbila, (...)
Devant le tribunal : « c’est le jour de mon anniversaire que j’ai appris à fumer le cannabis »
ZOODOACTU.O. M. était devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce mardi 18 septembre (...)
Kaya : dix filles excisées admises à l’hôpital après des complications
ZOODOACTU.Dix filles âgées de quatre à quinze ans ont été admises jeudi au CHR de Kaya, suite à des (...)
Le Caucus des Cadres pour le Changement de l’UPC : " haro sur les OSC ‘’croque-morts’’ "
ZOODOINFOS.Ceci est une tribune du Caucus des Cadres pour le Changement (3C) de l’union pour le (...)
Synthése du conseil des ministres du 19 septembre 2018 :cadrages de la circulation des véhicules poids lourds au centre ville
ZOODOACTU. Le conseil des ministres s’est tenu, ce mercredi 19 septembre 2018, sous la (...)
Burkina Faso : Vaincre ou mourir !
ZOODOINFOS.Nos concitoyens continuent de se faire sauvagement abattre. Le dernier forfait en (...)
Kompienga : neuf civils tués par des assaillants
ZOODOACTU.Huit civils ont été abattus tôt samedi par des assaillants à Kompienbiga et à Diabiga, (...)