ZoodoCulture
Festival de Tanghin (FESTANG) 2017 : satisfaction des organisateurs pour une 1ère édition  3 octobre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. La cérémonie de clôture du Festival de Tanghin (FESTANG), a eu lieu dans la soirée du dimanche 1er octobre 2017 au Stade Olympique Naba Boaongho, à Ouagadougou. A cette clôture, des trophées et différents lots ont été remis aux différents champions des compétitions sportives du festival, suivi d’un grand concert offert au public.


Durant 5 jours, les populations de Tanghin et ses environs ont pu communier à travers une panoplie d’activités (la parade carnavalesque, la grande exposition, les prestations d’artiste, les conférences publique, les formations sur l’entrepreneuriat, les activités sportives,…). Mais ce festival, qui a intéressé plus d’un à sa première édition, a refermé ses portes ce dimanche 1er octobre 2017.

Selon l’initiateur, Claude P. Sawadogo, PDG de SPC Sarl, le FESTANG 2017 s’est voulu un cadre de retrouvailles de la jeunesse, fondé sur l’expression culturelle, artistique et sportive. Egalement, a-t-il ajouté, l’idée était de créer des opportunités commerciales, des rencontres d’échanges et de stimuler la solidarité entre frères burkinabè. A l’entendre à cette cérémonie de clôture, la satisfaction est au rendez-vous.

« Pour une première édition et voir tant d’affluence et tant d’intérêt autour du festival, nous pouvons nous en réjouir », a t-il exprimé. Le ministre en charge de la culture, Tahirou Barry, par ailleurs patron de la cérémonie, a tenu à féliciter le comité d’organisation pour le travail abattu, et a promis son soutien à de telles initiatives, qui valorisent le patrimoine burkinabè et rassemblent les jeunes pour le développement du pays.

Des prix ont été remis aux lauréats des différentes compétitions sportives, notamment ceux ayant participé à la pétanque, au maracana, et à la course cycliste féminine. La suite de l’évènement a été honoré par des prestations d’artistes.

Des difficultés n’ont pas manqué. Le festival a été financé à 80 % par le promoteur, nous confiera le Président du Comité d’organisation, André Sawadogo. Pour les prochaines éditions, un appel est lancé aux différents sponsors et aux autorités pour une meilleure réussite de l’activité.

Hermann Guingané

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN