Devant le tribunal
Devant le tribunal : " je suis venu du village... "  6 octobre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. Certaines affaires au rôle au Tribunal de grande instance de Ouagadougou méritent que l’on y prête attention, bien que ce soit des affaires qui semblent banales mais qui n’ont pas été mesurées à leur propre valeur par les auteurs.

Parmi ce lot de dossiers qui sont passés au rôle figurent un fait assez banal commis par S. Ousmane, âgé de 20 ans. Docker au marché de Sankariaré, il n’avait pas eu de contrat ce jour-là. Il va alors à la gare STAF de Larlé pour y visiter un ami. Celui-ci était absent. Au lieu de repartir tranquillement, il n’a trouvé mieux que de subtiliser un sac de voyage qui était posé à côté. Il ne va pas repartir cependant avec le sac. Il est allé directement dans les toilettes, s’est changé en portant un complet "bazin" du propriétaire du sac. Il enlève aussi un autre complet, qu’il camoufle, avant de prendre la sortie.

C’est justement à ce niveau, que le propriétaire des effets l’a reconnu par les habits qu’il portait. Il est donc immobilisé, interpellé et incarcéré à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou (MACO).

Lors du procès, il explique qu’il n’avait pas de travail ce jour-là. Car pas de camion à décharger, ni rien d’autre. Donc, pas de quoi se mettre sous la dent non plus, et il était venu voir son ami pour cela. Il dit qu’il dort dans la rue, et est venu de son village natal pour chercher du boulot.

Le tribunal a bien sermonné l’indélicat, avant de le condamner à un an de prison avec sursis. Mais le tribunal refuse de reconnaitre que la somme de 7 000 FCFA qui se trouvait dans le sac et que la victime réclame, car pas fondée, étant donnée que certaines personnes profitent de l’occasion pour davantage charger certains auteurs de faits.

La voiture de la patronne…

Un autre cas, celui de S. Rasmané, âgé de 22 ans. Il est apprenti-mécanicien dans un garage, de jour, et la nuit, il est veilleur chez dame Ramatou. Il est poursuivi pour vol de voiture et d’escroquerie. A la barre, il explique que dame Ramatou l’a embauché pour un salaire de 40 000 FCFA. Sauf que la fin du mois est passée depuis lors, et il n’a eu droit qu’à la somme de 10 000 FCFA, cela en deux tranches.

Un jour alors, pour monter son mécontentement, il laisse que dame Ramatou gare la voiture devant le portail. Il constate que la clé est à l’intérieur, ce jour-là. Il démarre le véhicule et le conduit directement dans le garage où il travaille comme apprenti-mécanicien.

C’est deux jours plus tard que le véhicule a été découvert. Le tribunal l’a condamné pour son acte à une peine de 2 mois avec sursis, au lieu de 12, comme requis par le procureur.

"Je ne sais pas si c’est lui mon voleur"

K. Augustin, lui, a comparu pour le vol de 4 téléphones portables, au préjudice de dame Sanou. Celle-ci explique que c’est dans la nuit, aux environs de 3 h du matin, qu’elle a entendu quelqu’un qui marchait dans sa chambre. Elle demande à savoir si c’est son jeune cousin, et avant qu’elle ne finisse de parler, la personne coure et entre dans une autre chambre. Elle allume, et sort de sa chambre pour s’en assurer. Elle remarque surtout que le suspect portait un tee-shirt avec des rayures blanches.

Pendant qu’elle descendait les escaliers, le voleur sort de là où il était et revient ressortir par la fenêtre de dame Sanou, par où il était entré grace à une échelle appartenant à la famille et qui y est posée, et parvient à s’enfuir.

Dame Sanou explique que leur cour est à côté d’un terrain vide. Elle est donc sortie en compagnie de quelques personnes, et, ils sont allés trouver sur les lieux un sac contenant un téléphone portable et des chaussures.

Elle se rend ainsi à la police avec le sac et ses effets. La police investigue et arrive à connaitre l’identité du propriétaire de la puce, et qui se trouve être le père de Augustin.

Cependant, celui-ci dit que dans la même nuit, il a perdu son téléphone. Il explique qu’il est veilleur de nuit, et s’est assoupi entretemps, laissant son poste-radio et son téléphone, et, c’est le téléphone qui a été emporté.

Il ajoute que son fils a l’habitude de se promener avec le téléphone, et qu’il se disait que c’est lui qui l’a pris. C’est ainsi donc qu’Augustin a été arrêté, entendu, et suite à la découverte d’un tee-shirt à rayures trouvé dans sa chambre après perquisition, il a été déféré. Celui-ci ne reconnait tout simplement pas les faits, et ne sait pas pourquoi l’on le traduit en justice.

La victime, dame Sanou, pour sa part, explique aussi qu’elle a aperçu le voleur dans la chambre qui était vêtu d’un tee-shirt à rayures, mais elle n’a pas eu le temps de voir le visage du voleur. En ce sens, elle ne peut donc pas dire que c’est Augustin, qu’elle ne connait même pas, par ailleurs. Elle dit ne rien réclamer, bien que les 4 téléphones soient perdus.

Comme l’a requis le procureur, Augustin a été relaxé pour insuffisance de preuves…

Claire Lebœuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : le douanier et le commerçant .Qui a fait quoi ?
ZOODOACTU.C’est dans une salle d’audience remplie de douaniers et de commerçants que le procès (...)
Devant le tribunal : " tu perdra la vie, si tu raconte à quelqu’un... "
ZOODOACTU.Encore une affaire d ‘arnaque, mais dame S. Ami n’y est pour rien en cela. Elle est (...)
Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents publics de l’Etat : les rapports et les recommandations
ZOODOACTU.Conférence des forces vives sur la rationalisation du système de rémunération des agents (...)
Rémunération des agents publics : " diplôme, durée de la fonction, niveau et pénibilité du service public en cause "
ZOODOINFOS.la conférence des forces vives de la nation sur le système de rémunération des agents (...)
Burkina : Blaise Compaoré n’a pas renoncé au pouvoir et compte y revenir, selon Etienne Traoré
ZOODOINFOS.Le président du parti politique Burkina Yirwa Etienne Traoré dans une interview parue (...)
Devant le tribunal : "...c’est donc de là que sont venus les attouchements "
ZOODOACTU.T. Edouard est âgé de 21 ans, se dit apprenti-coiffeur. Il est accusé de viol sur la (...)
Maître Anta Guissé, l’avocat de l’Etat burkinabè : " le dossier est loin d’être vide "
ZOODOINFOS.Une extradition ou non ? La justice française n’a pas encore tranché sur le sort de (...)
Pourquoi les paupières tremblent parfois ?
ZOODOACTU.Avez-vous déjà souffert d’un blépharospasme ou d’une fasciculation de la paupière ? (...)
Les soldats de la paix du Burkina Faso sauvent des vies au Mali
ZOODOACTU.Ce 8 juin 2018, les soldats de la paix burkinabé se préparent à s’acquitter de leurs (...)
Situation nationale : les évêques invitent à avoir le sens du bien commun.
ZOODOINFOS.En Assemblée générale ordinaire à Ouagadougou, les évêques de la Conférence épiscopale (...)