Devant le tribunal
Devant le tribunal : qu’est ce qui s’est passé avec la fillette de 6 ans ?  2 octobre 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. En mai dernier, sieur K.M a été mis aux arrêts pour avoir violé Y.L., une fillette de 6 ans. Il comparaissait devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, ce vendredi 29 septembre, pour s’expliquer.

Y.L. a-t-il violé la petite C. ? En tous les cas, selon la mère de celle-ci, c’est le 26 mai que les faits se sont passés. Et c’est le 28, que la bonne qui travaille chez elle a découvert les faits. Celle-ci, qui a l’habitude de doucher la petite, a été surprise quand elle lui faisait prendre son bain du rechignement de l’enfant à ce qu’on lui touche son intimité. La bonne ne lui dit cependant rien. A l’arrivée de la mère, qui était allée au boulot, la bonne lui explique l’affaire. Celle-ci fait pression sur la fillette, qui lui explique que c’est leur voisin (ils vivent dans une cour commune) qui lui a fait des choses et qui lui font mal au sexe.

La fille explique que celui-ci a mis ses doigts dans son sexe, avant de le lui frotter avec son p... Il se trouvait qu’en ce temps aussi, Y.L avait voyagé. La maman va faire une déclaration à une gendarmerie de la ville, et l’on lui conseille d’aller faire examiner sa fille.

Ainsi donc, selon la mère, et selon les tests de la gynécologue qui a fait le travail, il ressort que des irritations sont parues dans la partie génitale de la fillette. Outre cela, elle explique au tribunal que cette gynécologue a découvert du sperme dans le vagin de la petite. Cette visite médicale s’est passée le 30 mai, soit 4 jours après…

la maman explique qu’elle n’a pas parlé de l’affaire à qui que ce soit dans la cour, parce que Y.L., qui était en voyage, pouvait ne plus revenir, même s’il a des enfants qui y vivent, sans leur maman qui est à l’étranger. Elle ajoute que la petite lui a dit qu’elle a plusieurs fois aperçu Y.L. nu, soit sortant de la douche, soit quand elle va pour s’amuser avec les enfants de celui-ci et que c’est lui qui ouvre la porte.

Le prévenu ne reconnait pas les faits, pour autant. Il estime qu’il est victime de la mère de l’enfant, qui lui a fait des avances bien avant. Il reconnait que la fillette vient de temps en temps s’amuser avec ses enfants, et souvent, c’est lui-même qui ouvre la porte quand celle-ci tape. Il est arrivé une fois qu’elle l’ait vu en culotte, mais de là à dire que c’est nu, il n’est revient pas, parce que ne serait-ce qu’une serviette, il allait se le passer autour de la ceinture avant d’aller ouvrir.

Outre cela, les faits que du sperme ait été trouvé dans le vagin de la fillette, 4 jours après, laisse perplexe les avocats de Y.L. qui estiment que la durée est trop longue pour faire des tests et découvrir cela, surtout que la fillette se douche tous les jours.

Ils demandent que la gynécologue qui a fait le constat dise clairement que du sperme a été effectivement découvert dans le sexe de la petite, car sur le certificat médical, cela n’y apparait pas. Outre cela, ils expliquent que cette histoire est une machination pour nuire à leur client, qui risque au minimum 5 ans de prison. Donc, il va falloir bien examiner le dossier. Car c’est la mère qui dit que la gynécologue l’a appelée pour lui montrer cela lors de l’examen. En plus, les avocats estiment que si toutefois la petite dit qu’elle a mal au sexe, et que des irritations sont constatées, cela arrive à tout le monde, parce que des allergies à des sous-vêtements peuvent provoquer de telles choses.

Pour en avoir le cœur net, les avocats demandent que la gynécologue soit convoquée pour mieux s’expliquer sur ce qu’elle a constaté sur la fillette, en faisant son travail. Ce qui a contraint le tribunal à renvoyer le procès pour ce 09 octobre prochain…

Claire Lebœuf

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : l’enfant d’un confrère dans de sales draps...
ZOODOACTU.K. Lionel était face au Tribunal de grande instance de Ouagadougou pour répondre de (...)
De retour de mission du Mali, un soldat se fait extorquer la somme de 8 millions FCFA dans l’achat d’une parcelle...
ZOODOACTU.C. Salifou est un soldat qui est revenu du nord Mali de mission, en 2017. Il décide (...)
Un passager découvert mort dans les toilettes de la gare Rakiéta-Larllé de Ouagadougou...
ZOODOACTU.A la gare de transport voyageurs Rakiéta de Larllé s’est déroulé un drame ce jeudi 15 (...)
Devant le tribunal : manque de bol pour des arnaqueurs d’un pandore...
ZOODOACTU.Voilà des personnes qui ont essayé une arnaque et qui sont tombées sur le Commandant de (...)
Violences sexuelles sur une fille : arrestation de trois personnes mises en cause
ZOODOACTU.Dans la nuit du 15 au 16 Février 2018, mon parquet était informé de ce qu’une vidéo (...)
Devant le tribunal : le procureur requiert 5 ans de prison ferme pour le maire de Pouni
ZOODOACTU.Le maire de la commune rurale de Pouni, Ido Dieudonné, et sieur Neya Rasmané, ont (...)
Arrondissement 3 de Ouagadougou : les conseillers opposés au maire demandent au ministre à entériner la destitution de Raïnatou Ouédraogo
ZOODOACTU.Les 16 conseillers opposés au maire de l’arrondissement 3 de Ouagadougou, Raïnatou (...)
Urgent : communiqué de la Gendarmerie Nationale
ZOODOACTU. Suite au Cambriolage du magasin de l’Agence Nationale de la Radioprotection et de (...)
CEDEAO : 4 Chefs d’État bientôt à Accra pour "Accélérer’’ la monnaie unique
ZOODOACTU.Quatre chefs d’Etat ouest-africains se retrouveront mercredi, à Accra, au Ghana, pour (...)
Devant le tribunal : une histoire mirobolante d’immigration...
ZOODOACTU.Diallo A., footballeur de 19 ans, réside en Guinée-Conakry. Il possède la double (...)