ZoodoInfo
Politique : les yeux doux de Zeph  18 septembre
Version imprimable de cet article Version imprimable


ZOODOINFOS.Poignée de mains chaleureuses, larges de sourire, pas de doute le courant est vite passé entre le président de l’Assemblée nationale Alassane Bala Sakandé et le chef de file de l’opposition politique Zéphirin Diabré. Ce 15 septembre 2017, c’est comme des retrouvailles entre de bons et anciens camarades, le successeur de Salif Diallo décédé le 19 aout, Alassane Bala Sakandé et le chef de file de l’opposition politique Zéphirin Diabré. Pourtant dans leur trajectoire de militants de l’ancien parti au pouvoir rien ne semble avoir fait des deux des proches. Le premier a été pendant longtemps conseiller municipal et le deuxième député puis ministre. Mais ce vendredi 15 septembre, le courant est passé entre les deux. Diabré dit être venu présenter à Sakandé ses félicitations les plus chaleureuses et ses plus sincères suite à son élection le 8 septembre par 104 voix sur les 127 députés de l’hémicycle. Zéphirin Diabré d’ajouter que c’est un « devoir républicain au regard de la coopération entre le chef de file de l’opposition politique et l’Assemblée nationale. Un chef de file de l’opposition qui se rend chez le président de l’Assemblée nationale pour lui souhaiter le succès ! Une démarche assez inédite au Burkina tout comme ailleurs où il y a la démocratie libérale. En fouillant, l’on se rend compte que ce Zéphiin Diabré indique comme un devoir républicain est à géométrie variable. A l’issue de l’élection le 30 décembre 2015 de Salif Diallo au perchoir, le chef de file de l’opposition politique n’a pas accompli ce devoir républicain. Mieux, le parti de Zéphirin Diabré l’Union pour le progrès et le changement (UPC) a proposé un candidat en la personne de Adama Sosso. Ce dernier a été battu par Salif Diallo justement.

Les yeux doux
Le 8 septembre 2017, l’UPC qui dispose de 33 députés au parlement et l’opposition politique n’a pas jugé nécessaire de présenter un candidat. Selon le député de l’ex parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) Juliette Bonkoungou il y a une « certaine éthique ». C’est-à-dire que « les opposants » pour des questions éthiques ont préféré laisser la route libre à la majorité présidentielle. Sauf qu’il est possible de voir dans cette démarche un rapprochement entre les hommes politiques puisque toutes tendances confondus qui ne sont en réalité que du même marigot politique. Ils ne sont que des anciens camarades au service de Blaise Compaoré. Rapprochement puisque le chef de file de l’opposition politique Zéphirin Diabré et le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré sont présentés comme des proches. En 1994, lorsque l’actuel Chef de l’Etat était Premier ministre, c’est en ce moment que Zéphirin Diabré a fait son entrée au gouvernement. C’est dire donc qu’entre les deux hommes, la proximité ne date pas aujourd’hui. Selon certains acteurs politiques, l’entrée en politique de Zéphirin Diabré au moment de l’Organisation démocratique et le progrès Mouvement du travail (ODP/MT) est en partie due aux encouragements de Roch Marc Christian Kaboré. Ils sont considérés comme de « bons amis ».

L’aprés Salif...
Pour sûr, la visite républicaine de Diabré à Sakandé le 15 septembre 2017 et les mots qui ont suivi dénote d’un changement de cap et peut être même de positionnement politiquement du chef de file de l’opposition politique. Dans les jours à venir, il ne faut exclure cette fois la formalisation du fameux gouvernement d’ouverture ou d’union nationale c’est selon la terminologie que les politiques voudraient donner pour justifier leurs alliances, pactes au détriment de l’intérêt supérieure de la Nation. Si la deuxième force politique s’allie à la première, on se retrouve dans la situation où l’Alliance pour la démocratie et la fédération Rassemblement démocratique africain (ADF/RDA) de Gilbert Noel Ouédraogo s’est retrouvé avec l’ex parti au pouvoir le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP). Dans une telle situation, l’on coure le risque qu’il n’y a aucune force politique à même de faire le contre-pouvoir. Faut-il craindre que l’on glisse dans ce schéma entre l’UPC libérale et le MPP social-démocrate ? Les signes après la disparition de Salif Diallo penchent à ce rapprochement. Et ce n’est pas dans l’intérêt supérieur de la nation. Dans ce cas de figure, l’Union pour la renaissance parti sankariste (UNIR/PS) de Me Bénéwendé Sankara risque de pendre l’eau.

Henry BOLI

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 18 septembre 2017, par Ka

La vérité n’est pas bonne à dire, mais je le dit quand-même ‘’’’L’opposition en Afrique à un seul problème : ‘’’’Celui de s’opposer à une personne qui ne lui convient pas et qu’elle ne veut pas. A partir de là, tout ce qui émanerait de cette personne en tant que projet ou sous sa gouvernance comme le cas du nouveau PAN, elle sera la boite à sucre de ce dernier, car le discours du chef e l’opposition au funérailles de l’ancien PAN, nous donne des idées très claire avec le nouveau très proche de l’ancien, dont la continuité est assuré, et l’opposition ne pourra dire non aux projets de L’AN même si ceux-ci étaient "bons ou au moins prometteurs, qui nous feraient avancer". On Comprend ces yeux doux, car les opposants d’aujourd’hui sont ceux de la majorité d’hier.


posté le 18 septembre 2017, par TOUDOU

En fait Diabré et Sakandé se connaissent très bien. Sakandé a été l(élève de Diabré. Meme en public, il continue de l’appeler "Professuer". De plus, ils sont tous originaires du Zoundwéogo ce que beaucoup de gens ignorent. Sakandé est originaire de la commune de Béré dans le Zoundwéogo. Quant aux relations entre Roch et Zeph, tout cela est connu et archi connu. Sous Blaise Compaoré, c’est le camp Roch/Zeph qui menait la guerre contre le camp Salif.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Dossier du coup d’Etat manqué : Djibrill Bassolé libéré .Des protestations en cours.
ZOODOACTU.Ça semblait être le combat de sa vie. La liberté provisoire obtenue ce mardi 10 octobre (...)
Devant le tribunal : sieur K. Souleymane est coupable de fétichisme et menaces de mort…
ZOODOACTU. K. Souleymane comparaissait ce jeudi 12 octobre devant le Tribunal de grande (...)
Les autorités françaises doivent arrêter François Compaoré
ZOODOACTU..François Compaoré, le propre frère du dictateur Blaise Compaoré chassé par son peuple à (...)
Annoncé positif au VIH du Sida, Eboué donne la vraie version
ZOODOACTU.Malade depuis l’année dernière et déclaré séropositif par les rumeurs tenace, (...)
Devant le tribunal : Boubacar et Diane.Viol ou pas ?
ZOODOACTU. B. Boubacar est menuisier de profession, âgé de 32 ans, célibataire sans enfant. Il a (...)
Fatma Samoura : "Le Burkina a déposé un recours devant le TAS, je ne peux…"
ZOODOINFOS.Dans une interview exclusive accordée à VOA Afrique, la secrétaire générale de la FIFA (...)
La mise en liberté provisoire du Général Djibril BASSOLET : la Chambre de Contrôle de l’instruction, s’explique.
ZOODOACTU.Le 10 octobre 2017, la Chambre de Contrôle de l’instruction du Tribunal Militaire de (...)
Devant le tribunal : une affaire de détournement de clients au profit d’une autre société,...
ZOODOACTU. K. Barkié a assigné son employeur, K. Issoufou, au Tribunal du travail ce mardi 10 (...)
Kôrô Yamyélé à Mariam SANKARA : " Thomas ne vous appartient plus à vous seuls ! "
ZOODOACTU.MARIAME, excuse-moi mais le Kôrô Yamyélé que je suis, a connu votre défunt mari que (...)