Devant le tribunal
Devant le tribunal : il l’a tout simplement découvert sur WhatsApp...  12 août 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. C. Ariel, 19 ans et élève, répondait devant le Tribunal de grande instance de Ouagadougou ce vendredi 11 août 2017 pour répondre de faits de fraude aux examens. Il s’agit en fait de l’épreuve de Baccalauréat qui s’est tenue ce 20 juin 2017. Ariel s’est fait avoir en voulant passer par des facilités sur WhatsApp…

Il reconnait les faits devant le tribunal. Ariel explique que dans la journée du 20 juin dernier, où ont commencé les épreuves, il a eu des difficultés pour résoudre certains sujets. Dans la nuit, il a vu sur l’application WhatsApp un lien qui pouvait lui permettre d’avoir les corrigés des épreuves. Il souscrit donc, et, le lendemain, s’arrange pour entrer dans la salle de composition avec son téléphone portable qu’il a pris le soin de mettre dans sa trousse à travailler.

Entretemps, pendant la composition, les corrigés ont été transférés par le réseau dénommé "Besoin d’aide aux examens", qui est la bande de fraudeurs opérant via WhatsApp. Il n’aura cependant pas le temps de consulter le corrigés, puisqu’avec cette attitude louche, un des surveillants veillait au grain et est venu lui demander à savoir ce que contient la trousse où était camouflé le téléphone portable.

Après donc vérification et retrouvé le téléphone, ce qui est par ailleurs interdit d’avance, le surveillant consulte le téléphone et retrouve des corrigés de sujets qui étaient en pleine composition dans la salle. Le surveillant appelle les policiers à l’entrée, qui viennent faire sortir l’indélicat et l’emmener là où il faut…

Le tribunal a cherché à savoir comment ce lien se faisait. Le prévenu répond qu’il l’a tout simplement découvert sur WhatsApp et y a souscrit. Pas de rémunération en retour, explique-t-il, car jusque-là, rien ne lui a été demandé en retour.

Il se confond en expliquant qu’il tenait à son BAC, ce qui l’a poussé à adhérer à ce réseau rien que le lendemain du premier jour de l’examen, parce qu’il avait eu des difficultés dès le premier jour du 20 juin. Et c’est le lendemain, 21 juin, qu’il a été pris…

En tous les cas, le tribunal l’a bien sermonné en lui expliquant que ce n’est pas ainsi que l’on réussit. Car il ne sert à rien de se voir admis, faire des invitations par-ci et par-là, alors qu’au fond, c’est de la tricherie. Outre le prévenu, le tribunal a exhorté les parents de celui-ci, qui étaient présents dans la salle, à savoir éduquer leur enfant, car ce n’est pas en achetant des tablettes et autres appareils sophistiquées pour leurs progénitures que cela va leur profiter, bien au contraire…

Ariel a écopé de 12 mois de prison et 500 000 FCFA d’amende avec sursis.

C.L.

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : ...d’un coup d’épaule il ouvre la porte de la chambre de Léocadie.
ZOODOACTU.Malick D., gestionnaire d’entreprise, est poursuivi pour des faits de menaces sous (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Sécurité routière : un mort sur la route du SIAO
ZOODOACTU.Il était 11h, ce dimanche 15 juillet 2018, quand un véhicule Toyota V6 à vive allure ( (...)
Burkina Faso : le procès des demi-dieux
ZOODOINFOS.Le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 se poursuit ce lundi, 16 (...)
France – Croatie : ce que va gagner l’arbitre de la finale du Mondial
ZOODOACTU.Plus modestement bien sûr que les joueurs, Néstor Pitana est une autre star de la (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)