Devant le tribunal
Devant le tribunal : c’est suite à des bastonnades que j’ai donné le nom...  9 août
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Abel Tapsoba, Alfred Ouédraogo et Alain Savadogo ont comparu devant le Tribunal de grandes instances (TGI) de Ouagadougou ce mardi 8 août 2017. Ils étaient poursuivis pour des faits de vol.
Vingt quatre mois de prison ferme, c’est la peine prononcée contre Abel Tapsoba âgé de 19 ans et Alfred Ouédraogo âgé de 18 ans, ce mardi 8 août 2017. Ils étaient poursuivis pour vol par le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou ; un fait qu’ils ont reconnu. Le troisième Alain Savadogo âgé de 22 ans qui n’a pas reconnu les faits et a été acquitté au bénéfice du doute. Selon le procureur, ce sont Abel Tapsoba et Alfred Ouédraogo qui ont été interpellés par les forces de sécurités suite à une enquête menée. A l’en croire, Ces derniers ont cambriolé la boutique télécom de Salif Lingani aux environs de 2 heures du matin à l’aide d’un couteau. Il révèle qu’ils ont emporté au cours de l’opération, sept téléphones portables de marque LG, six power bank, un lecteur DVD, un disque dur, un ordinateur portable. S’ils ont reconnu être les auteurs du cambriolage, Alain Savadogo qui a déjà été condamné à 24 mois de prison avec sursis en 2016 pour vol, ne se reconnaitra pas dans ces faits. Il a indiqué n’avoir pas pris part au cambriolage ; mieux qu’il a eu connaissance des faits quand les forces de sécurité ont procédé à son arrestation. Le procureur a rappelé que s’il a été conduit devant le tribunal c’est parce que ce sont les deux premiers qui l’ont cité comme étant complice. Abel Tapsoba et Alfred Ouédraogo reconnaitront également ce fait, mais vont souligner que c’est suite à des bastonnades dont ils ont été victimes lors de leur interrogatoire, qu’ils ont donné le nom de leur ami pour se sauver.
Face donc à cette situation et par manque de preuve pouvant prouver sa culpabilité, le procureur dans sa réquisition a demandé au Tribunal de le relâcher au prix du bénéfice du doute. Les trois juges iront dans le même sens que lui. Pour ce qui est des deux premiers qui ont reconnu les faits, le procureur a demandé qu’ils soient déclarés coupables, et a requis 12 mois de prison ferme contre eux. Ils seront effectivement déclarés coupables par le Tribunal mais qui va les condamner à 24 mois de prison ferme au lieu des 12 requis par le procureur. Ils ont 15 jours pour faire appel leur a rappelé le président du Tribunal.

Thierry KPATCHA

Répondre à cet article

 

Il y a 1 commentaire(s) pour cet article

posté le 9 août 2017, par Un Passant

"Abel Tapsoba et Alfred Ouédraogo reconnaitront également ce fait, mais vont souligner que c’est suite à des bastonnades dont ils ont été victimes lors de leur interrogatoire, qu’ils ont donné le nom de leur ami pour se sauver." Donc on bastonne encore pendant les interrogatoires ? Si nous ne nous offusquons pas de ce type de violations ("mineures") des droits de l’homme, preparons nous a subir les grandes violations... En principe pendant l’interrogatoire, ils etaient suspectes et non reconnus coupables, alors pqoi les bastonnades s’il bastonnage il y eu effectivement ?


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Dossier du coup d’Etat manqué : Djibrill Bassolé libéré .Des protestations en cours.
ZOODOACTU.Ça semblait être le combat de sa vie. La liberté provisoire obtenue ce mardi 10 octobre (...)
Devant le tribunal : sieur K. Souleymane est coupable de fétichisme et menaces de mort…
ZOODOACTU. K. Souleymane comparaissait ce jeudi 12 octobre devant le Tribunal de grande (...)
Les autorités françaises doivent arrêter François Compaoré
ZOODOACTU..François Compaoré, le propre frère du dictateur Blaise Compaoré chassé par son peuple à (...)
Annoncé positif au VIH du Sida, Eboué donne la vraie version
ZOODOACTU.Malade depuis l’année dernière et déclaré séropositif par les rumeurs tenace, (...)
Devant le tribunal : Boubacar et Diane.Viol ou pas ?
ZOODOACTU. B. Boubacar est menuisier de profession, âgé de 32 ans, célibataire sans enfant. Il a (...)
Fatma Samoura : "Le Burkina a déposé un recours devant le TAS, je ne peux…"
ZOODOINFOS.Dans une interview exclusive accordée à VOA Afrique, la secrétaire générale de la FIFA (...)
La mise en liberté provisoire du Général Djibril BASSOLET : la Chambre de Contrôle de l’instruction, s’explique.
ZOODOACTU.Le 10 octobre 2017, la Chambre de Contrôle de l’instruction du Tribunal Militaire de (...)
Devant le tribunal : une affaire de détournement de clients au profit d’une autre société,...
ZOODOACTU. K. Barkié a assigné son employeur, K. Issoufou, au Tribunal du travail ce mardi 10 (...)
Kôrô Yamyélé à Mariam SANKARA : " Thomas ne vous appartient plus à vous seuls ! "
ZOODOACTU.MARIAME, excuse-moi mais le Kôrô Yamyélé que je suis, a connu votre défunt mari que (...)