ACTUALITE
Tribunal militaire : " les perquisitions n’ont pas respecté les procédures prévues par la loi.", déclare la defense  11 janvier 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.Le procès du dossier Ouédraogo Madi et autres se poursuit au tribunal militaire de Ouagadougou. La journée du mercredi 11 janvier 2017, a permis d’entendre les témoins et de présenter les pièces à convictions qui ont été retrouvées lors des différentes perquisitions.

Après l’audition des personnes inculpées dans l’affaire dite du projet de libération des généraux, l’heure est à l’audition des témoins. En effet, le tribunal militaire de Ouagdougou a auditionné ce mercredi 11 janvier 2017, deux témoins dans le cadre du procès. Il s’agit des Soldats Kini Eric et Ouattara Abou.
Dans son témoignage, le soldat Kini Eric a indiqué que le 19 décembre 2015, alors qu’il était en promenade avec le soldat de deuxième classe, Condé Loba, l’un des inculpés dans cette affaire, il lui a demandé s’il ne connaissait pas le domicile d’un de leurs frères d’arme. Et c’est ainsi que Condé Loba lui aurait conduit au domicile de Madi Ouédraogo.
Ouattara Abou, quant à lui soutient que c’est en allant prendre un verre au Maquis Internat qu’il aurait vu le soldat Da Sansan, un autre inculpés dans l’affaire, arrêté devant sa porte et lui aurait invité à se joindre à lui. Ce dernier ni voyant aucun inconvénient accepta de le suivre volontiers. « Au maquis j’ai reçu un coup de fil de mon ami Ido Claude qui demandait à me rencontrer. C’est ainsi que je me suis fait accompagner par Da Sansan », explique le témoin.

Des pièces à conviction reniées par certains inculpés

Il poursuit en disant qu’Ido Claude est aussi un ex-élément du Régiment de sécurité présidentielle (RSP) qui voulait échanger avec lui sur leurs matériels perdus au Camp Naaba Koom.
Si la plupart des inculpés ont reconnu, les armes et les munitions retrouvées chez eux lors de la perquisition, ce n’est pas le cas de Mamboné Alexis qui reconnait les cartouches qui lui sont présentées mais rejette catégoriquement les couteaux baïonnettes à lui présentés. C’est le cas également de Guira Sibiri Gilbert qui ne retrouve même pas le sac contenant ses matériels parmi ceux présentés par le parquet.
Pour les conseils des prévenus, cela s’explique par le fait que les perquisitions n’ont pas respecté les procédures prévues par la loi. Pour ce faire, ils dénoncent un complot monté en toutes pièces contre leurs clients.
Les plaidoiries sont attendues demain 12 janvier 2017 à 8h 30 mn.

Bienvenu A.

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : Kader vole le fétiche de son village...
ZOODOACTU.Voilà un monsieur, B. Kader, qui se fourre dans des ennuis... Il est poursuivi de vol (...)
Pascal Bouda : " un homme politique use de son poids pour régler des comptes avec ma personne.."
ZOODOINFOS.La présente déclaration fait suite à ma sortie médiatique du 19 octobre 2017 où je (...)
Abbé Marius KINDA : " j’ai porté une buche sur la tête, or il y avait une vipère..."
ZOODOINFOS.A l’occasion de mon jubilé d’or sacerdotal, je suis invité à donner un témoignage dans le (...)
CDP : Eddie Komboïgo n’a pas lu ’’la lettre de démission’’ de Léonce Koné
ZOODOACTU.Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir) Eddie (...)
Devant le tribunal : pour une affaire de corruption de magistrats...
ZOODOACTU.Ce 18 avril 2018 s’est tenu en audience un procès intenté contre Y. Philippe, qui est (...)
Somgandé / 7 personnes mortes suite à une bousculade :"Moi-même j’ai pensé que c’était fini pour moi"
ZOODOACTU.Dans la nuit du 20 au 21 avril dernier s’est produit uu drame au Plateau Omnisports du (...)
Communiqué FAIB/commission lune.
ZOODOACTU. La commission technique nationale lune et évènements islamiques de la fédération des (...)
Devant le tribunal : faux et usage de faux, escroquerie et abus de confiance, contre l’ex gérant de Gobnangou Consulting..
ZOODOACTU.N. Télesphore répond de trois chefs d’accusation. Il s’agit de faux et d’usage de faux, (...)
Devant le tribunal : Judith, pour porter le chapeau...
ZOODOACTU.Une affaire qui a été reportée par le Tribunal de grande instance de Ouagadougou, il y a (...)
Devant le tribunal : c’est à Akaptamé, que l’argent a disparu...
ZOODOACTU.Voilà une affaire qui remonte de depuis l’an 2012, qui était en instruction depuis lors (...)