ZoodoInfo
Le café : ce qui va se passer, le lundi 9 janvier au palais de justice...  6 janvier
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS. Nous apprenons dans le milieu des enseignants que quelque chose va se passer le lundi 9 janvier 2016 au tribunal de grande instance de Ouagadougou .Déguster donc !!!
A
- tout coordonnateur de région ;
- Tout secrétaire général de section ;
- Tout secrétaire général de sous-section ;
- Tout militant(e) du SNEA-B ;
- Tout sympathisant(e) du SNEA-B

Objet : mobilisation pour le procès intenté contre le SNEA-B
Camarades, en novembre 2015 le bureau national découvrait un vaste mouvement d’affectation pour nécessité de service opéré par le cabinet de l’ex ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation de la transition.
C’est pourtant le même ministre qui avait dès sa prise de service mis en place une commission technique chargée d’étudier la question brûlante de la suppléance dans les grands centres et de faire des propositions pour opérer un redéploiement des suppléants en surnombre. En outre, il a rassuré les partenaires sociaux lors d’une rencontre, qu’il ne procèderait pas à un mouvement pour nécessité de service au regard de la pléthore des enseignants dans les grands centres. C’est naturellement avec indignation que le bureau national du SNEA-B fit le constat que le slogan si cher aux insurgés, c’est-à-dire « plus rien ne sera comme avant » était royalement oublié et les règles élémentaires en matière de gestion des ressources humaines foulées au pied. En effet, plus de 750 agents dont la majorité constituée d’enseignants titulaires avaient été débauchés des classes laissant des centaines d’élèves sans cours. Le décompte donnait près de 400 enseignants pour la seule ville de Ouagadougou. Parmi ces 400 enseignants, 274 étaient des IAC ne remplissant pas les conditions requises pour bénéficier d’une affectation, tous étant recrutés au compte des régions pour au moins six ans. On se souvient aussi que lors du mouvement national d’affectation pour convenance personnelle, seulement 83 demandeurs sur plus de 1400 avaient vu leur demande agréer pour Ouagadougou. Motif, le centre n’a pas besoin d’enseignants.
Notre syndicat qui, après de vaines tentatives d’approcher les autorités pour comprendre la logique qui guidait ce débauchage des enseignants titulaires de classes vers les zones urbaines déjà saturées, a fini par adresser au ministre de l’éducation une lettre ouverte d’interpellation. Ce fut le branlebas au ministère. Toutes les listes disponibles à la DRH ou affichées ont été arrachées des tableaux d’affichage pour être rassemblées au cabinet sur instruction du ministre. Toute communication sur le sujet interdite aux agents. Même la délégation constituée par la coordination des syndicats de l’éducation s’est vu refusée les arrêtés sous le prétexte que le refus ayant été opposé au SNEA-B, il était matériellement impossible de le faire pour quiconque d’autre.
Une enquête sera ouverte à la demande du ministre à la gendarmerie pour élucider l’affaire. Un an après la gendarmerie vient de classer le dossier sans suite pour défaut de preuve. Et pourtant aucune des personnes irrégulièrement affectées n’a jamais été entendue.
Aujourd’hui le ministre joue à la victime et se basant sur les résultats de la gendarmerie qui conclue à l’absence de preuve, traîne le SNEA-B en justice pour “dénonciation calomnieuse“.
Camarade, le bureau national du SNEA-B maintient ses accusations de mauvaise gestion du personnel et la corruption qui a entouré ces affectations. Il continue d’exiger l’annulation des actes irréguliers pour réparer le tort causé aux nombreux collègues demandeur d’affection et remplissant les conditions.
C’est pourquoi, il en appelle à la mobilisation générale de tous(tes) les militant(es), sympathisants et tous et toutes les autres enseignants/enseignantes du MENA pour barrer la route à cette liquidation planifiée d’une organisation syndicale qui a placé au cœur de son action la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs et travailleuses de l’éducation.
D’ores et déjà le BN vous invite à organiser partout dans les sous sections, sections et coordinations régionales des assemblées générales d’information et à vous tenir prêts pour tout mot d’ordre qui viendrait à être lancé.
Le 09 janvier 2017 s’ouvre le procès au tribunal de grande instance de Ouagadougou. Il vous invite massivement à faire le déplacement pour un soutien sans faille.
Non à la mauvaise gestion des ressources humaines du MENA !
Non à la protection des réseaux mafieux au sein de l’éducation !
Non aux tentatives de musellement des syndicats !
Pour la défense des intérêts des acteurs de l’éducation, mobilisation et lutte !
Vive le SNEA-B

La lutte est permanente.

Pour le Bureau National le
Secrétaire Général National

SEMA BLEGNE
Chevalier de l’ordre Nationale

Zoodyinga

Répondre à cet article

 

 

L’AFFICHE DU JOUR

KUNDÉ 2017 : Imilo LECHANCEU, vainqueur et Dez Altino remporte le prix du public

ZOODO TOP TEN
Affaire Inoussa KANAZOE : la version de Noufou KANAZOE
ZOODOACTU.Comme on le sait, l’opérateur économique de renom, Inoussa Kanazoé a été arrêté avec (...)
Pèlerinages catholiques : les inscriptions sont ouvertes
La Commission Épiscopale des Pèlerinages et Congrès Eucharistiques (CEPCE) de l’Eglise catholique (...)
La banque société générale Burkina Faso : le calvaire d’un client
ZOODOACTU.Ceci est une lettre ouverte d’un client mécontent, de la société générale Burkina FASO, (...)
Devant le tribunal : A 19 ans il dirige déjà des braquages à main armée dans la ville de Ouagadougou
ZOODOACTU.Des jugements ont été rendus au tribunal de grande instance de Ouagadougoou ce mardi 25 (...)
Affaire Inoussa Kanazoé : le CRACEI demande pardon aux autorités judiciaires
ZOODOACTU.Le Conseil Représentatif des Associations des Commerçants de l’Economie Formelle et (...)
Comment donner envie à un homme de faire l`amour : les techniques infaillibles
ZOODOINTIMITE.Donner envie à son mari commence par un travail personnel Pour lui donner envie (...)
Forces Armées Nationales : de nouvelles têtes aux commandements
ZOODOACTU.Dans le cadre de la réorganisation du commandement des Forces Armées Nationales Son (...)
Conseil des ministres du 26 avril 2017 : Lazare TARPAGA dépose sa démission
ZOODOACTU.Le Conseil des ministres s’est tenu à Ouagadougou, le mercredi 26 avril 2017, en (...)
Le Café : Jean Bosco Kiénou, pour repasser les plis
ZOODOINFOS.Exit Lazare Tarpaga.Les CRS ont eu la tête de leur DG. Le bras de fer a penché en (...)
Luc Adolphe Tiao : " Dans la vie tout peut arriver"
ZOODOACTU. 27 ex-ministres étaient assis dans le box des accusés ce jeudi 27 avril 2017 lors de (...)