ZoodoInfo
Le café : ce qui va se passer, le lundi 9 janvier au palais de justice...  6 janvier 2017
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOINFOS. Nous apprenons dans le milieu des enseignants que quelque chose va se passer le lundi 9 janvier 2016 au tribunal de grande instance de Ouagadougou .Déguster donc !!!
A
- tout coordonnateur de région ;
- Tout secrétaire général de section ;
- Tout secrétaire général de sous-section ;
- Tout militant(e) du SNEA-B ;
- Tout sympathisant(e) du SNEA-B

Objet : mobilisation pour le procès intenté contre le SNEA-B
Camarades, en novembre 2015 le bureau national découvrait un vaste mouvement d’affectation pour nécessité de service opéré par le cabinet de l’ex ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation de la transition.
C’est pourtant le même ministre qui avait dès sa prise de service mis en place une commission technique chargée d’étudier la question brûlante de la suppléance dans les grands centres et de faire des propositions pour opérer un redéploiement des suppléants en surnombre. En outre, il a rassuré les partenaires sociaux lors d’une rencontre, qu’il ne procèderait pas à un mouvement pour nécessité de service au regard de la pléthore des enseignants dans les grands centres. C’est naturellement avec indignation que le bureau national du SNEA-B fit le constat que le slogan si cher aux insurgés, c’est-à-dire « plus rien ne sera comme avant » était royalement oublié et les règles élémentaires en matière de gestion des ressources humaines foulées au pied. En effet, plus de 750 agents dont la majorité constituée d’enseignants titulaires avaient été débauchés des classes laissant des centaines d’élèves sans cours. Le décompte donnait près de 400 enseignants pour la seule ville de Ouagadougou. Parmi ces 400 enseignants, 274 étaient des IAC ne remplissant pas les conditions requises pour bénéficier d’une affectation, tous étant recrutés au compte des régions pour au moins six ans. On se souvient aussi que lors du mouvement national d’affectation pour convenance personnelle, seulement 83 demandeurs sur plus de 1400 avaient vu leur demande agréer pour Ouagadougou. Motif, le centre n’a pas besoin d’enseignants.
Notre syndicat qui, après de vaines tentatives d’approcher les autorités pour comprendre la logique qui guidait ce débauchage des enseignants titulaires de classes vers les zones urbaines déjà saturées, a fini par adresser au ministre de l’éducation une lettre ouverte d’interpellation. Ce fut le branlebas au ministère. Toutes les listes disponibles à la DRH ou affichées ont été arrachées des tableaux d’affichage pour être rassemblées au cabinet sur instruction du ministre. Toute communication sur le sujet interdite aux agents. Même la délégation constituée par la coordination des syndicats de l’éducation s’est vu refusée les arrêtés sous le prétexte que le refus ayant été opposé au SNEA-B, il était matériellement impossible de le faire pour quiconque d’autre.
Une enquête sera ouverte à la demande du ministre à la gendarmerie pour élucider l’affaire. Un an après la gendarmerie vient de classer le dossier sans suite pour défaut de preuve. Et pourtant aucune des personnes irrégulièrement affectées n’a jamais été entendue.
Aujourd’hui le ministre joue à la victime et se basant sur les résultats de la gendarmerie qui conclue à l’absence de preuve, traîne le SNEA-B en justice pour “dénonciation calomnieuse“.
Camarade, le bureau national du SNEA-B maintient ses accusations de mauvaise gestion du personnel et la corruption qui a entouré ces affectations. Il continue d’exiger l’annulation des actes irréguliers pour réparer le tort causé aux nombreux collègues demandeur d’affection et remplissant les conditions.
C’est pourquoi, il en appelle à la mobilisation générale de tous(tes) les militant(es), sympathisants et tous et toutes les autres enseignants/enseignantes du MENA pour barrer la route à cette liquidation planifiée d’une organisation syndicale qui a placé au cœur de son action la défense des intérêts matériels et moraux des travailleurs et travailleuses de l’éducation.
D’ores et déjà le BN vous invite à organiser partout dans les sous sections, sections et coordinations régionales des assemblées générales d’information et à vous tenir prêts pour tout mot d’ordre qui viendrait à être lancé.
Le 09 janvier 2017 s’ouvre le procès au tribunal de grande instance de Ouagadougou. Il vous invite massivement à faire le déplacement pour un soutien sans faille.
Non à la mauvaise gestion des ressources humaines du MENA !
Non à la protection des réseaux mafieux au sein de l’éducation !
Non aux tentatives de musellement des syndicats !
Pour la défense des intérêts des acteurs de l’éducation, mobilisation et lutte !
Vive le SNEA-B

La lutte est permanente.

Pour le Bureau National le
Secrétaire Général National

SEMA BLEGNE
Chevalier de l’ordre Nationale

Zoodyinga

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : plaintes contre les maquis La Garde plus et Dynastie, sis au quartier Paspanga
ZOODOACTU.Les tenanciers des maquis (Bars et restaurants dansants) que sont la Garde Plus et (...)
Devant le tribunal : deux élèves comparaissent pour avoir troublé d’autres écoles lors d’une grève d’enseignants
ZOODOACTU.I. P. Ismaël, élève en classe de troisième (âgé de 19 ans) au Groupe scolaire Sainte (...)
Devant le tribunal : 10 ans de prison, dont 7 ans de sûreté pour Abdoul Fatao...
ZOODOACTU.S. F. Abdoul a comparu devant le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou ce (...)
Kompienga : des assaillants ouvrent le feu sur un habitant.
ZOODOACTU.Des assaillants ont attaqués ce lundi 15 janvier, aux environs de 18 heures, le (...)
Les forces armées nationales interpellent des individus suspectés d’être en lien avec les groupes armés extrémistes et violents au Nord du pays.
ZOODOACTU.Les opérations de sécurisation réalisées par les unités déployées au Nord du pays pendant (...)
Kôrô Yamyélé dans un petit village au Burkina Faso : à son Excellence Monsieur Donald TRUMP, Président des USA
ZOODOINFOS.Excellence, je suis un fermier (pas comme ceux des USA) dans un petit village du (...)
Création du Haut Conseil pour le Dialogue Social : Bassolma Bazié explique le superflu
ZOODOACTU.Le Bureau du collectif CGT-B a tenu une conférence de presse ce jeudi 18 janvier 2018 (...)
Conseil des ministres du 17 janvier 2018 : le 5è recensement général de la population et de l’habitat sera organisé cette année
ZOODOACTU. Le traditionnel Conseil des ministres s’est tenu ce mercredi 17 janvier 2018 sous la (...)
Elève blessé à Boussé : l’AESO exige la vérité et justice sur cette affaire
ZOODOACTU.Le Jeudi 18 Janvier 2018 une délégation de l’ Association des Elèves du Secondaire de (...)
Putsch déjoué en Guinée équatoriale : enquête sur les dessous de l’« opération Obiang »
ZOODOINTER.Quelles étaient les motivations du commando arrêté pendant la période de Noël ? Après (...)