ZoodoSanté
Santé : le paludisme, une maladie récidiviste  29 août 2016
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. Au Burkina Faso, s’il y a une maladie qui constitue la première cause de consultation massive dans les formations de santé, surtout en saison pluvieuse, c’est bien la malaria, connue sous le nom de paludisme. Cette maladie demeure un problème de santé publique préoccupant, cela malgré la mise en œuvre de mesures préventives et curatives.

Le paludisme est une maladie infectieuse potentiellement mortelle due à plusieurs espèces de parasites, le « le plasmodium », transmis à l’homme par des piqûres de moustiques et surtout de l’anophèle femelles infectée, principal vecteur du paludisme.
C’est une maladie tropicale qui entrave le développement humain durable et touche plus les enfants de moins de cinq ans.

Son impact négatif porte sur l’espérance de vie (décès prématurés), l’éducation des enfants (absentéisme à l’école, séquelles neurologiques), la productivité (absentéisme au travail, baisse de la force de travail), l’épargne familiale et nationale (coût des médicaments, des hospitalisations, etc.). La maladie cause des anémies sévères qui posent un problème de manque de sang dans les formations sanitaires.

Pour cette raison, on assiste à une mobilisation des donneurs de sang dans le but de sauver des vies. Cette situation est d’autant plus préoccupante que depuis plusieurs années, les parasites développent des résistances aux molécules antipaludiques et, les moustiques craignent de moins en moins les insecticides.

Au Burkina Faso, les stratégies de lutte préconisées par le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) sont la prise en charge correcte et précoce des cas de paludisme dans les formations sanitaires et au niveau communautaire, la prévention du paludisme chez la femme enceinte par le traitement préventif intermittent (TPI), la lutte anti vectorielle : promotion de l’utilisation des Moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action (MILDA), la pulvérisation intra domiciliaire (PID), la lutte anti-larvaire (LAL) et l’assainissement du milieu.

Dolorèse Séni
(Stagiaire)

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 29 août 2016, par YAWOTO

Il serait plus intelligent d’intensifier la lutte contre le vecteur qu’est le moustique car des solutions existent et sont en expérimentation dans d’autres pays comme au Brésil ; il s’agit de l’ensemencempent de moustiques mâles stérile qui a terme contribuent à l’élimination des moustiques faute de reproduction. L’argent mis dans tous les autres moyens de lutte peut servir à promouvoir cette solution. Mais comme ça n’arrange ni les laboratoires, ni les pharmaciens on évite d’en parler tout en sachant que tous les autres moyens de lutte resteront inefficaces.


posté le 30 août 2016, par Bado

Je suis entièrement d’accord avec Yawoto. Un mal se combat sur les causes et non les effets. Il y a 7 ans en arrière que j’ai participé à l’étude de faisabilité d’un projet de lutte contre l’anophèle par ce que vous proposez. A ce jour, le dossier n’a eu aucun accompagnement. Le promoteur était un pharmacien Burkinabé.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Voici ce qui arrive à votre vagin lorsque vous ne faites plus l`amour
ZOODOINTIMITE.Nombreux sont les avantages d’une vie sexuelle saine et épanouie : faire l’amour (...)
Remaniement technique : voici le nouveau gouvernement
ZOODOACTU.Attendu depuis le debut de l’année 2017, voici la composition du gouvernement Paul Kaba (...)
Le café / Affaire Dabo Boukary : les langues commencent à se délier, la vérité est proche
ZOODOINFOS.27 ans ! Voilà le temps mis pour enfin voir un pan du voile se lever sur l’affaire (...)
Le café : le SYNAFI remet le couvert
ZOODOINFOS.La sérénité n’est pas près de revenir au ministère de l’Economie, des finances et du (...)
Devant le tribunal : " vous attendiez ce jour-là de l’argent de la part de quelqu’un ? "
ZOODOACTU.Kaboré C. âgé de 29 ans et mécanicien de son état, a comparu devant le tribunal de grande (...)
À suivre : la demande de liberté de Djibril BASSOLÉ
ZOODOINFOS.Les avocats du général de gendarmerie Djiril Bassolé qui avaient introduit une énième (...)
Un droit de réponse du (SY.N.A.FI) au ministère de l’Economie, des Finances et du Développement (MINEFID)
ZOODOACTU.Droit de réponse du Syndicat National des Agents des Finances (SY.N.A.FI) suite au (...)
Remaniement ministériel : selon moi Ablassé OUEDRAOGO, ...
ZOODOACTU.Le 28 décembre 2016, le Président du Faso annonçait par « TWEET » une réorganisation de (...)
Le café : les « syndicats jaunes » et les « syndicats gâteaux »
ZOODOINFOS.Le Plan national de développement économique et social ne fait pas l’unanimité chez les (...)
Devant le tribunal : Il consomme le cannabis pour être performant au travail
ZOODOACTU.Ouédraogo A. âgé de 30 ans et musicien de formation a comparu devant le tribunal de (...)