ZoodoSanté
Santé : le paludisme, une maladie récidiviste  29 août 2016
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. Au Burkina Faso, s’il y a une maladie qui constitue la première cause de consultation massive dans les formations de santé, surtout en saison pluvieuse, c’est bien la malaria, connue sous le nom de paludisme. Cette maladie demeure un problème de santé publique préoccupant, cela malgré la mise en œuvre de mesures préventives et curatives.

Le paludisme est une maladie infectieuse potentiellement mortelle due à plusieurs espèces de parasites, le « le plasmodium », transmis à l’homme par des piqûres de moustiques et surtout de l’anophèle femelles infectée, principal vecteur du paludisme.
C’est une maladie tropicale qui entrave le développement humain durable et touche plus les enfants de moins de cinq ans.

Son impact négatif porte sur l’espérance de vie (décès prématurés), l’éducation des enfants (absentéisme à l’école, séquelles neurologiques), la productivité (absentéisme au travail, baisse de la force de travail), l’épargne familiale et nationale (coût des médicaments, des hospitalisations, etc.). La maladie cause des anémies sévères qui posent un problème de manque de sang dans les formations sanitaires.

Pour cette raison, on assiste à une mobilisation des donneurs de sang dans le but de sauver des vies. Cette situation est d’autant plus préoccupante que depuis plusieurs années, les parasites développent des résistances aux molécules antipaludiques et, les moustiques craignent de moins en moins les insecticides.

Au Burkina Faso, les stratégies de lutte préconisées par le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP) sont la prise en charge correcte et précoce des cas de paludisme dans les formations sanitaires et au niveau communautaire, la prévention du paludisme chez la femme enceinte par le traitement préventif intermittent (TPI), la lutte anti vectorielle : promotion de l’utilisation des Moustiquaires imprégnées d’insecticides à longue durée d’action (MILDA), la pulvérisation intra domiciliaire (PID), la lutte anti-larvaire (LAL) et l’assainissement du milieu.

Dolorèse Séni
(Stagiaire)

Répondre à cet article

 

Il y a 2 commentaire(s) pour cet article

posté le 29 août 2016, par YAWOTO

Il serait plus intelligent d’intensifier la lutte contre le vecteur qu’est le moustique car des solutions existent et sont en expérimentation dans d’autres pays comme au Brésil ; il s’agit de l’ensemencempent de moustiques mâles stérile qui a terme contribuent à l’élimination des moustiques faute de reproduction. L’argent mis dans tous les autres moyens de lutte peut servir à promouvoir cette solution. Mais comme ça n’arrange ni les laboratoires, ni les pharmaciens on évite d’en parler tout en sachant que tous les autres moyens de lutte resteront inefficaces.


posté le 30 août 2016, par Bado

Je suis entièrement d’accord avec Yawoto. Un mal se combat sur les causes et non les effets. Il y a 7 ans en arrière que j’ai participé à l’étude de faisabilité d’un projet de lutte contre l’anophèle par ce que vous proposez. A ce jour, le dossier n’a eu aucun accompagnement. Le promoteur était un pharmacien Burkinabé.


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : ...d’un coup d’épaule il ouvre la porte de la chambre de Léocadie.
ZOODOACTU.Malick D., gestionnaire d’entreprise, est poursuivi pour des faits de menaces sous (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Sécurité routière : un mort sur la route du SIAO
ZOODOACTU.Il était 11h, ce dimanche 15 juillet 2018, quand un véhicule Toyota V6 à vive allure ( (...)
Burkina Faso : le procès des demi-dieux
ZOODOINFOS.Le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 se poursuit ce lundi, 16 (...)
France – Croatie : ce que va gagner l’arbitre de la finale du Mondial
ZOODOACTU.Plus modestement bien sûr que les joueurs, Néstor Pitana est une autre star de la (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)