ZoodoSanté
Malnutrition : la Région de l’Est est au dessus du seuil de prévalence de l’OMS   13 août 2016
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU. Le Burkina Faso fait partie des pays affectés par la malnutrition sous toutes ses formes. La Région de l’Est fait partie des régions touchées par cette malnutrition. C’est pour réduire le taux que l’UNICEF appuie le gouvernement du Burkina Faso pour l’extension de la composante communautaire. Ce plan se veut un passage à l’échelle sur les interventions de la promotion des pratiques optimales de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant. Le GRET met en œuvre depuis 2015 cette composante, en partenariat avec le système de santé et quatre associations que sont APAC FANDIMAN, base FANDIMA, ICODEV et FIMBA, dans la Région de l’Est.

La malnutrition aiguë, le retard de la croissance et l’anémie chez les enfants sont des maux qui affectent le Burkina Faso. L’enquête nutritionnelle nationale de 2014 a révélé une prévalence de 8,6% de malnutrition aiguë globale, dont 1,7% de forme sévère. Si l’enquête montre que le taux de malnutrition sur le plan national est sensiblement réduit, celle-ci a révélé que la Région de l’Est a une prévalence supérieure au seuil critique de l’OMS, qui est de30%.

Selon Adama Bayili, Coordonnateur de NUTRIFASO dans la Région, les causes de cette situation nutritionnelle au niveau national et dans la Région de l’Est sont multisectorielles, pouvant être immédiates (pratiques d’alimentation des nourrissons et des jeunes enfants non encore optimales et la fréquence des maladies) ou sous-jacentes (insécurité alimentaire, mauvaises conditions d’hygiène et d’assainissement, manque d’accès au système de santé).

Le GRET met en œuvre depuis juillet 2015 la composante communautaire de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant, en partenariat avec le système de santé et quatre autres associations de provinces différentes que sont APAC FANDIMA, Base FANDIMA, ICODEV, et FIMBA. Ces associations ont pour rôle de sensibiliser les populations sur les bonnes pratiques de nutrition. Pour accompagner le GRET dans sa lutte contre la malnutrition, une rencontre de NUTRIFASO avec les représentants des médias de la ville de Fada N’Gourma a eu lieu et, lors de ces échanges, NUTRIFASO a sollicité la contribution de la presse, afin de réduire le taux très élevé de la malnutrition dans la Région de l’Est.

Moussa Yonli

Répondre à cet article

 

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : « Tu es femme, besoin d’être secouée, appeler au numéro XXX. »
ZOODOACTU.O. Boureima est élève-professeur en Mathématiques et Physique-chimie à l’Institut des (...)
Devant le tribunal : ...d’un coup d’épaule il ouvre la porte de la chambre de Léocadie.
ZOODOACTU.Malick D., gestionnaire d’entreprise, est poursuivi pour des faits de menaces sous (...)
Devant le tribunal : le post vient de Safiatou Lopez…
ZOODOACTU.La citation à comparaître pour diffamation et injures de sieur Jean Marc Bonato, (...)
Sécurité routière : un mort sur la route du SIAO
ZOODOACTU.Il était 11h, ce dimanche 15 juillet 2018, quand un véhicule Toyota V6 à vive allure ( (...)
Burkina Faso : le procès des demi-dieux
ZOODOINFOS.Le feuilleton judiciaire du putsch de septembre 2015 se poursuit ce lundi, 16 (...)
France – Croatie : ce que va gagner l’arbitre de la finale du Mondial
ZOODOACTU.Plus modestement bien sûr que les joueurs, Néstor Pitana est une autre star de la (...)
Devant le tribunal : N. Lazare a vendu la parcelle non-lotie de son bienfaiteur…
ZOODOACTU.Abus de confiance est escroquerie, tels sont les faits reprochés à N. Lazare. Il a (...)
Procès putsch manqué : l’armée, la cause du malheur du soldat de 2e classe Seydou Soulama
ZOODOACTU.Ce mardi 17 juillet 2018, le sergent-chef Ali Sanou et le soldat de 2e classe Seydou (...)
L’utilisation et la promotion des contraceptifs sont un péché grave
ZOODOACTU.« On reconnaît l’arbre à son fruit. Tout arbre bon produit de bons fruits, tandis que (...)
Récit de l’imposition d’une surfacturation par un agent de service public dans le cadre d’une commande publique
ZOODOACTU.Je fais du service traiteur. Une fois un agent du Haut-commissariat m’a contactée en (...)