ZoodoConso
Contrefaçon : encore des falsificateurs dans les mains de la Brigade ville de Gendarmerie de Baskuy   22 juin 2015
Version imprimable de cet article Version imprimable

ZOODOACTU.La Brigade ville de Gendarmerie de Baskuy a fait état à la presse des activités de trois individus, présumés auteurs de falsification de date de péremption et de tromperie du consommateur. Mohamed Debbaghi, Aberrahmane Ferdjani et Mamoudou Diallo ont été présentés dans la matinée du lundi 22 juin 2015 à Ouagadougou.

Pour faire le point des faits, Sam G. Ouédraogo, Commandant du groupement de la Gendarmerie de Baskuy, a expliqué que le 17 juin dernier, sur renseignement d’un anonyme, sa sous-unité a interpellé trois personnes présumés auteurs de falsification de date de péremption, et de tromperie du consommateur. Selon ses dires, les présumés auteurs seraient locataires d’un magasin dans la Zone d’Activités Diverses (ZAD) et trompent le consommateur par des actes de falsification de la date de péremption des denrées périmées qu’ils reconditionnent et vendent sur le marché.
L’équipe qui s’est rendue sur les lieux a surpris Mohammed Debbaghi, magasinier, et ses employés, dans la cour, qui s’attelaient au reconditionnement des produits. Sommés d’ouvrir le magasin pour le constat, les enquêteurs indiquent avoir découvert avec « stupéfaction » une importante quantité de denrées alimentaires périmées, soit des cartons de marque « Pasta Mama » contenant du macaroni périmé, « dégageant une odeur nauséabonde » et datant de 2013. Ils ont également dit y avoir découvert du thé vert de Chine de marque « Gazelle » périmé depuis le 05 mai 2014, du thé Lipton en cours de péremption le 25 Juillet 2015, des étiquettes, des tamis, un appareil de collage des emballages, un appareil de pesage et de gros récipients.

Des actes de tromperie depuis 2013

De l’enquête, il ressort que Abderrahmane Ferdjani, responsable de l’établissement « FAB », commet ces actes de tromperie depuis 2013. Il a pu écouler une importante quantité de denrées périmées par l’intermédiaire de Mamoudou Diallo. Par cette pratique illicite, le Commandant a précisé que ce commerçant a engrangé des « bénéfices énormes », au mépris de la santé du consommateur. Aussi, indique-t-il, au regard du danger auquel les consommateurs sont exposés, une équipe du Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat s’est présentée et, à sa suite, le Laboratoire National de Santé Publique a procédé au prélèvement d’un échantillon du produit. « Les résultats sont sans équivoque », selon le patron de la Gendarmerie de Baskuy. Le produit est impropre à la consommation.

Au regard du danger auquel les consommateurs s’exposent et considérant que les intéressés mènent leurs activités sans être inquiétés, le Commandant Ouédraogo a saisi l’occasion pour appeler la population à une collaboration avec ses services. Pour cela, il a rappelé les numéros verts que sont le 16, le 17, le 10 10, et le 80 00 11 45.

Armelle Tapsoba

Les produits saisis

770 emballages de 4550 g de macaronis

1000 sachets de 500 g de macaronis

173 cartons de thé de marque Gazelle

Du matériel de fabrique composé de 02 tamis, 01 appareil servant à coller les emballages,

01 appareil de pesage

300 étiquettes inscrits « SAFINA 4550 g, qualité exceptionnelle, vous verrez comment ça gonfle »

Répondre à cet article

 

Il y a 4 commentaire(s) pour cet article

posté le 22 juin 2015, par Kôrô Yamyélé

- Et dire que ce sont les libanais qui sont épinglés pour la plupart dans ces cônneries !

Par Kôrô Yamyélé de passage


posté le 22 juin 2015, par Raogo

Pauvre de nous ! vous ne verriez pas ça en Europe ou même en Chine que font nous législateur ???? A Mons d être des complices ! Il faut durcir les lois en vu d empêcher ses supports véreux de Satan de décimer nos con citoyens ?????


posté le 22 juin 2015, par Mafoi

Au Burkina,les délinquants ne craignent rien puisque ce sont des délinquants qui sont aussi chargés de les juger.Pour preuve,le PDG d’O Bouf avec ces centaines de tonnes de produits périmés et reconditionnés en a pris combien ?Justice pourrie,corrompue.


posté le 22 juin 2015, par FasoLibre

Consommons ce que nous produisons et produisons ce que nous consommons. Viva Thomas Sankara !


Ajouter un commentaire

 

ZOODO TOP TEN
Devant le tribunal : attributions de fausses attestations de diplômes par un indélicat de l’ISPP...
ZOODOACTU.O. Martin a maille à partir avec l’Institut supérieur polytechnique privé (ISPP), cela (...)
Devant le tribunal : Kader vole le fétiche de son village...
ZOODOACTU.Voilà un monsieur, B. Kader, qui se fourre dans des ennuis... Il est poursuivi de vol (...)
Abbé Marius KINDA : " j’ai porté une buche sur la tête, or il y avait une vipère..."
ZOODOINFOS.A l’occasion de mon jubilé d’or sacerdotal, je suis invité à donner un témoignage dans le (...)
CDP : Eddie Komboïgo n’a pas lu ’’la lettre de démission’’ de Léonce Koné
ZOODOACTU.Le président du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir) Eddie (...)
Devant le tribunal : le magasinier de Apsonic motors
ZOODOACTU.Plus de 10 millions FCFA, somme qui est reprochée à sieur S. Harouna magasinier dans (...)
Devant le tribunal : pour une affaire de corruption de magistrats...
ZOODOACTU.Ce 18 avril 2018 s’est tenu en audience un procès intenté contre Y. Philippe, qui est (...)
Communiqué FAIB/commission lune.
ZOODOACTU. La commission technique nationale lune et évènements islamiques de la fédération des (...)
Devant le tribunal : faux et usage de faux, escroquerie et abus de confiance, contre l’ex gérant de Gobnangou Consulting..
ZOODOACTU.N. Télesphore répond de trois chefs d’accusation. Il s’agit de faux et d’usage de faux, (...)
Somgandé / 7 personnes mortes suite à une bousculade :"Moi-même j’ai pensé que c’était fini pour moi"
ZOODOACTU.Dans la nuit du 20 au 21 avril dernier s’est produit uu drame au Plateau Omnisports du (...)